4e : Reykjavik, les tarifs des hôtels ont baissé de 27%

une vue de reykjavik.
Une vue de Reykjavik. © Alice Aubert

Une crise financière extrêmement dure en Islande, un pays au bord de la faillite et une monnaie qui dégringole... Résultat pour l'industrie touristique : le prix des chambres d'hôtel a brutalement chuté à Reykjavik, la capitale. En euros, la baisse atteint 27%, ce qui correspond à la plus forte baisse en Europe. Pour les touristes disposant de la monnaie unique, le moment est idéal pour aller admirer les paysages islandais. Selon le classement établi par Hotels.com, la ville de Reykjavik est devenue la moins chère des 65 principales destinations mondiales.