Methodologie

Du 4 au 22 juin 2009, L'Internaute a mis en ligne son enquête intitulé "Jugez votre opérateur mobile". Après élimination des votes redondants et des questionnaires incomplets ou fantaisistes, 3306 réponses ont été retenues pour établir les classements.

Seuls Bouygues Telecom, SFR et Orange disposaient de suffisamment de réponses pour être représentés ici (au moins 150 réponses). Virgin Mobile atteint difficilement les 70, les autres MVNO ne dépassent pas les 20. De fait, avec tous les petits opérateurs réunis on arrive à peine à 8 % des réponses. Encore moins que lors notre précédente enquête, en 2007.

Chaque lecteur était invité à noter de 1 (mauvais) à 4 (excellent) son opérateur de téléphonie mobile selon divers critères, de la qualité du service à la couverture réseau en passant par l'Internet mobile.  

Ces questions ont ensuite été pondérées, selon les coefficients ci-dessous, pour mieux refléter leur importance et ainsi établir un classement général.

Pondération
CritèreCoefficient
Source : Benchmark Group
Fiabilité de la réception3
Qualité de la réception sonore3
Couverture du territoire (téléphonie)3
Le prix2
Offres de renouvellement / gestes commerciaux2
Qualité du service SMS et MMS1
Qualité de la messagerie téléphonique1
Couverture de l'Internet haut débit1
Qualité de la navigation internet et mail1
La durée d'engagement1
Le nombre d'heures d'appel1
Clarté des factures et du hors forfait1
Qualité de la hotline1

Le tout étant exprimé en note sur 20, pour plus de lisibilité et pour marquer les nuances. Le gagnant est naturellement celui qui obtient la note la plus élevée.

Comparée à la précédente enquête, effectuée en 2007, la principale évolution concerne l'apparition et l'importance prise par l'Internet mobile. C'est tout à fait logique puisque près d'un tiers des répondants utilisaient cette nouvelle fonction, qui était en revanche tout à fait marginale en 2007.  

Nous avons également rendu plus centrale la question du service commercial et des offres de renouvellement puisque c'est au coeur des priorités et du mécontentement des clients. Quitte à plomber un peu les notes. A l'inverse, nous avons réduit l'influence des services multimédia comme le téléchargement de sonneries ou de jeu ou la visiophonie. Au regard de la majorité des réponses, les lecteurs sondés semblaient s'en désintéresser complètement.