Se présenter à la banque sans apports

n'allez pas voir votre banquier les poches vides.
N'allez pas voir votre banquier les poches vides. © Nomad_Soul - Fotolia.com

On ne prête qu'aux riches... Aussi, ne croyez pas que votre banquier vous fera confiance sur la foi de votre CV et de votre motivation. "Assurez vous de disposer de 50 à 60% du montant de la transaction en apport personnel", prévient d'emblée Gilles Lecointre. Mais ne mettez pas non plus tous vos fonds personnels dans la transaction.

"Certes, les banques prêtent plus volontiers aux repreneurs qu'aux créateurs, rassure Marie-Armelle Delauney, mais proposez tout de même des garanties, conseille-t-elle. Idéalement, assurez-vous aussi du soutien de partenaires financiers. Pensez au "love money", au capital-risque et aux business angels". Ne pensez pas seulement à l'achat, mais aussi à l'après. Quels vont être les besoins de financement ? Pour s'assurer un avenir serein, "sous-estimez les recettes et surestimez les dépenses", conseille la consultante.