Trop d'engagement au travail mène-il au burn out ?

On peut travailler énormément sans risquer le burn out… mais pas forcément sur la durée. © Diego Cervo - 123RF
Pour beaucoup, les personnes qui travaillent trop sont ou seront en situation de burn out. Un postulat qu'Anne Caroline Moeller tient à nuancer : "Il ne faut pas confondre le travailleur sur engagé et workaholic et celui en situation d'épuisement professionnel". Selon elle, un collaborateur investi, passionné qui ne compte pas ses heures ne souffre pas forcément de burn out.
Mais attention pointe la spécialiste : "A partir du moment où le lien social est coupé ou qu'un rouage dans la machine se brise le syndrome peut facilement survenir". Pour le docteur Dabon, le sur engagement est un terrain propice au burn out. "Nous ne sommes pas tous égaux. Ceux qui supportent généralement le plus le stress sont de jeunes cadres en bonne santé qui peuvent craquer dès la quarantaine". En somme le sur engagement ne peut être durable sans avoir des conséquences sur la santé.