Le client "oui mais"

il y a toujours quelque chose qui ne va pas.
Il y a toujours quelque chose qui ne va pas. © Photomontage JDN / Endostock / Fotolia

Avec le client "oui mais", il y a toujours quelques chose qui ne va pas, une interrogation qui subsiste. Il ne faut sous aucun prétexte entrer dans ce cercle vicieux et nourrir sans cesse ses interrogations.

Il faut au contraire créer une rupture si ses interrogations sont excessives et lui donner la mission de trouver une solution. "Bon d'accord, qu'est ce que vous proposez alors ?", préconise de demander Georges Chetochine.

Mis face à ses responsabilités, il se rendra compte que ses interrogations sont exagérées et que toute opération nécessite une prise de risque et est soumise à des aléas.