La question agressive

optez pour la reformulation.
Optez pour la reformulation. © Photomontage AVAVA - Fotolia.com / JDN.

Dans ce cas, ce n'est pas le fond de la remarque qui peut vous déstabiliser, mais le ton employé par votre interlocuteur. Pour une raison ou pour une autre –qui n'a peut-être rien à voir avec votre travail- il vous attaque assez violemment. "L'arme fatale à sortir dans ce cas-là, c'est le procédé relativement classique de la reformulation" conseille Jean-Denis Ménard. Il consiste à reprendre l'idée de votre interlocuteur, la reformuler plus calmement et lui demander de l'expliciter. "Si je comprends bien, vous n'avez pas trouvé mon exposé assez concret. Pourriez-vous me préciser ce que vous souhaitez savoir ?" En instaurant ainsi un dialogue, la situation doit s'améliorer. Et la tension retomber.

Bien évidemment, dans le cas où la personne en face de vous a simplement décidé de vous descendre en pleine réunion, il vaut mieux mettre un terme à la discussion relativement tôt.