Peut-on se permettre une certaine forme de fantaisie ?

Un beau CV, certes, mais qui ne convient pas à tous les candidats. © Kelly Weihs
Les mises en forme originales sont généralement à proscrire car "le travers est de tomber rapidement dans des choses risibles et de donner le sentiment de raconter des craques", juge Louis Espinassou. "Nous recevons parfois des CV sur des formats innovants, comme un bande dessinée par exemple, mais qui sont souvent décorrélés du métier. Il faut faire attention au secteur dans lequel on évolue et ne pas brouiller le message envoyé au recruteur", expose Mathieu Motillon. Les designers ou les créas peuvent se lâcher car ce sont des qualités visuelles que l'on va demander à ces candidats. Par contre, un juriste d'entreprise sera totalement en décalage avec son métier et l'entreprise recherchée. Il faut toujours demeurer en adéquation avec le job visé.