Je suis nul en anglais

A priori, vous ne serez pas seul à souffrir de cette faiblesse. © luismolinero - Fotolia.com
Les Français ne sont pas réputés pour leurs capacités en langues étrangères. A priori, vous ne serez pas seul à souffrir de cette faiblesse. Alors - à moins d’avoir postulé pour une fonction qui demande prestement un candidat bilingue - il faut jouer franc-jeu. "Il suffit d’admettre vos imperfections, et d’indiquer que vous êtes prêt à être formé pour parfaire telle ou telle langue, même en dehors de vos heures de travail. Il s’agit là encore de montrer votre détermination et votre motivation à progresser". Et profitez de cette question pour emporter vos échanges vers des sujets moins bancals pour vous, en marquant par exemple votre enthousiasme à l’idée de travailler avec des partenaires étrangers, en questionnant le recruteur sur l’entreprise et sa politique à l’international...