30 phrases à ne jamais dire à votre supérieur

Dans le monde du travail, la diplomatie est reine. Vous pouvez tout dire à votre supérieur, mais il faut savoir y mettre les formes. Florilège de ces phrases à bannir.

L'honnêteté est la meilleure politique à adopter sur votre lieu de travail. Mais comme toutes les règles, celle-ci a son lot d'exceptions. Il est important de faire attention à ce que vous dites à votre supérieur car la moindre erreur peut mettre un terme à votre carrière", explique Ryan Kahn, coach de carrière, fondateur de The Hired Group et auteur du livre "Hired! The Guide for the Recent Grad."

Il y a des choses évidentes à ne pas dire à votre employeur, mais la clé est de disséquer les petites choses dans vos échanges.

Lynn Taylor, experte du monde du travail et auteur du livre "Tame Your Terrible Office Tyrant : How to Manage Childish Boss Behavior and Thrive in Your Job", est d'accord. "Certains commentaires et questions basés sur des perspectives négatives peuvent vous mettre en porte-à-faux avec votre patron", explique-elle. Si vous continuez à les employer très souvent, ces phrases peuvent saboter un poste qui, par ailleurs, est très bien."

C'est un bon exercice de marquer une pause avant de laisser échapper un commentaire que vous pourriez ensuite regretter et analyser l'objectif que vous essayez d'atteindre et la réaction que pourrait avoir votre supérieur.

"Si vous pensez que vous pourriez regretter ce que vous vous apprêtiez à dire, c'est que vous le regretterez probablement. "Il est préférable d'attendre que vous ayez cristallisé vos pensées en un dialogue plus convenable et professionnel," affirme-elle.

Outre ce qui est évident (comme les insultes et grossièretés) voici quelques mots et phrases à ne jamais dire à votre employeur.

 

Article de Jacquelyn Smith et Rachel Gillett. Traduction de Soraya Bouznada, JDN.

Voir l'article original : "30 things ou should never sa to your boss."

Carrière