Développeur, tout lui est permis

Les développeurs sont en position de force et se peuvent se permettre de snober des CDI. © budabar - 123RF
Les DSI ou les directions marketing s'arrachent les développeurs qui pour la plupart, trouvent un emploi avant même la fin de leurs études.
Et pourtant, la faim des entreprises n'est jamais rassasiée. Les besoins sont plus gros que le nombre d'étudiants formés.
A cela s'ajoute un autre problème qu'explique François Moret : "Les développeurs ont une forte culture de l'indépendance et ne sont pas forcément demandeurs de CDI. Ils préfèrent travailler en qualité de freelance pour continuer à se former et rester au goût du jour, mais aussi pour gagner plus. Il faut savoir qu'en moyenne, un développeur indépendant facture entre 600 et 700 euros par jour".