Les clés d'un management gagnant

Réunir plutôt qu'opposer style directif et style participatif : telle est la solution pour mieux manager des équipes aux multiples personnalités. Les explications de Jean-Pierre Giraud.

Quatre styles de management
Le manager ne choisit pas un style de management. Celui-ci correspond à son style de personnalité, qui lui-même s'est construit avec son histoire personnelle, surtout durant son enfance. Ainsi, le management directif, style majoritaire dans nos contrées, correspond à des personnalités fortement rationnelles et plus faiblement relationnelles. A l'inverse, le style de management participatif, déjà moins fréquent, correspond à des styles de personnalités fortement relationnelles et plus faiblement rationnelles.

Enfin, des personnalités fortement relationnelles et fortement rationnelles donnent le style de management persuasif. Quant au style délégatif, il est le résultat de l'inverse, c'est-à-dire des dimensions rationnelles et relationnelles faibles. Ces deux derniers styles de management sont encore plus "extrêmes", et donc plutôt rares. On peut facilement l'imaginer, chacun de ces styles a ses points forts et ses limites.


Six types de personnalités chez les collaborateurs

Les collaborateurs aussi ont différents styles à "l'intérieur d'eux" et on ne les changera pas. Si l'on zoome un peu plus large sur le mix dimension relationnelle / dimension rationnelle / extraversion / introversion, on obtient alors six types de personnalité très bien définies par la PCM : les "travaillomans" (très normatifs), les empathiques (très affectifs), les rebelles (joueurs et souvent provocateurs), les persévérants (dévoués à des causes), les rêveurs (respectueux et consciencieux) et enfin les promoteurs (audacieux et séducteurs).

Si l'on croise styles de management et styles de personnalité, vous voyez comme cela devient complexe... C'est ce que l'on appelle les "relations humaines" et c'est ce que le manager a avant tout à gérer. Il doit donc obligatoirement fédérer certains, en confronter d'autres, impliquer les suivants, suggérer, inviter, conduire, recadrer, éveiller les consciences, responsabiliser, bref être le chef d'orchestre d'interprètes aux styles tous différents.


Combiner les principes "cadrants" et les principes "nourriciers"

Le management gagnant est un mix de style directif et de style participatif. S'il est impossible de changer son style de management, chacun peut s'agrandir des vertus du style de l'autre... L'objectif : arriver à combiner intelligemment tous les styles de personnalités, avec leurs principes "cadrants", c'est-à-dire ceux qui renvoient au management directif et aux personnalités de type "travailloman", là où le normatif, l'organisation et la planification priment, et leurs principes "nourriciers", c'est-à-dire ceux qui renvoient au management participatif et aux personnalités de type "empathique", là où le relationnel, l'implication, le dialogue et la transversalité priment.


Voici quelques pistes pour combiner ces principes :

- Associez objectif d'entreprise et optimisation de vos ressources en fonction de vos valeurs, mais pour cela définissez d'abord clairement vos valeurs ;

- Etablissez avec les intéressés des règles claires et responsabilisez-les (80 % de ce que fait le manager peut être délégué) ;

- Favorisez le travail en équipe (le mode d'action collective le plus performant) mais arbitrez les choix (si possible en dernier ressort) ;

- Veillez à ce qu'il y ait un équilibre entre votre communication descendante et vos demandes de reporting (communication ascendante) ;

- Et pour finir, la combinaison la plus difficile à atteindre : développez les enthousiasmes de vos collaborateurs en sachant les confronter.

Autour du même sujet