Bonne année 2009 !... On bosse ensemble ?!

Voeux de nouvelle année, anniversaire... Autant d'occasions pour entretenir son réseau. A conditions de ne pas trop en faire. Voici quelques conseils de Lionel Kalifa.

L'année 2009 arrive avec son lot d'aspirations à une vie meilleure. C'est le moment de prendre de bonnes résolutions aux niveaux personnel et professionnel : se mettre (enfin) au fitness, bien ranger son bureau, dépasser ses objectifs, se remettre à l'anglais, changer de poste, faire un bilan de compétences, être plus actif dans sa recherche d'emploi... C'est le moment aussi d'envoyer des cartes de vœux à votre famille, à vos amis... et à vos contacts professionnels.
L'envoi des voeux est un geste simple mais essentiel dans l'entretien de son "réseau relationnel" ou "réseau social". Ces mots sont devenus extrêmement populaires ces derniers temps, notamment avec l'émergence des réseaux sociaux sur Internet.

Mais qu'est-ce qu'un réseau social ? Pour faire simple, nous pouvons dire que c'est un groupe d'individus connectés par un lien social commun. Ce lien est de nature diverse et variée : ce peut être une passion (art, sport, grands crus de Bordeaux…), une amitié, un sujet de recherche scientifique ou encore un intérêt commun. A travers notre expérience, nous constatons que plus le lien social est fort plus l'entraide entre les membres du réseau est conséquente.  Ainsi, faire partie d'un "bon" réseau constitue un avantage certain dans la gestion de sa carrière.

Le marché de l'emploi caché.
L'année 2009 s'annonce délicate sur le plan économique et il vaudra mieux compter sur le soutien de son réseau en cas de recherche subite d'emploi, de formation et/ou questionnements sur son positionnement professionnel. Vous trouverez un grand nombre d'offres d'emploi correspondant à vos critères de recherche sur les Job Boards habituels. Ces annonces représentent une bonne moitié des offres effectives sur le marché de l'emploi. L'autre moitié, partie immergée de l'iceberg, représente des besoins qui n'ont pas encore été formalisés et diffusés et qui peuvent être connus grâce au réseau relationnel (notamment via le système de cooptation) : c'est le marché de l'emploi caché. Accéder à cette source d'opportunités professionnelles n'est pas chose aisée et il faut faire preuve de beaucoup de tact. Voici quelques conseils pour y parvenir.
 
A FAIRE
Savoir vous présenter
Entrer dans un réseau est l'occasion de faire de nombreuses rencontres : mieux vaut être prêt à vous présenter à tout nouveau contact  de manière claire et pertinente. Votre objectif : dire clairement en une minute qui vous êtes, ce que vous avez réalisé, ce que vous faites actuellement et ce que vous attendez de votre interlocuteur ou du réseau auquel il appartient. C'est le principe de "l'Elevator pitch" qui consiste à se préparer à vendre un nouveau projet à une personne quasiment inaccessible si on la croise entre deux étages d'un ascenseur.

Consacrer du temps à son réseau
Un réseau relationnel ne se décrète pas, il se construit sur la durée. Il est ainsi nécessaire de participer régulièrement aux événements organisés par les membres. De façon plus ponctuelle, il faut penser individuellement à chacun de vos contacts : anniversaires, nouvelle année...

Donner pour recevoir
C'est la règle d'or de collaboration dans un réseau. Il faut être capable d'aider un membre sans en attendre forcément quelque chose en échange. Rendre service sans se mettre en avant permet de se créer une image favorable dans le réseau qui favorisera le "retour d'ascenseur" : c'est ce que l'on appelle la vente par le silence.

A EVITER
Utiliser son réseau uniquement quand vous en avez besoin
Dans ce cas de figure, votre présence n'est que superficielle et vous serez mis à la périphérie du réseau voire écarté définitivement.
 
Penser uniquement à son intérêt personnel
L'une des forces d'un réseau est que les informations circulent très vite. De sorte que si vous n'aidez pas les autres membres, cela se saura et vous serez mis à l'écart.
 
Se vendre de manière agressive
Nous avons observé certaines personnes qui, dès la première rencontre, distribuent leur CV aux membres du réseau. Cela a un effet désastreux sur l'image que vous diffusez : on vous catégorisera comme profiteur à la recherche d'un emploi et vous serez exclu du réseau.

Autour du même sujet