Formation linguistique en entreprise: les 6 facteurs clefs de succès d’un déploiement réussi

Aujourd’hui, avec la visioconférence, les réunions se tiennent souvent en anglais, avec des accents brésiliens, indiens, chinois ou… français. Les entreprises doivent donc se doter d'une véritable stratégie d’amélioration des compétences linguistiques de leurs collaborateurs.

De plus en plus d’entreprises ont compris l’importance stratégique de la communication au sein de l’organisation. Dans une économie mondialisée, il s’agit non seulement de pouvoir faire des affaires avec des clients ou fournisseurs de plus en plus internationaux, mais aussi de pouvoir converser avec des collègues de langues et de cultures différentes. Aujourd’hui, les réunions se font au travers d’outils de conférence en ligne et les intervenants bravent le décalage horaire pour exprimer des points de vue, le plus souvent en anglais, avec des accents brésiliens, indiens, chinois ou… français.

1.    Faites le choix blended learning !
Le blended learning, ou formation mixte, allie formations en ligne et cours avec des formateurs. Ces formations multimodales sont particulièrement indiquées pour la pratique des langues car elles multiplient les opportunités de communication sous toutes les formes possibles.
Par email, par téléphone, en classes virtuelles, il y a là une véritable mise en pratique professionnelle de la langue. De plus, vous pourrez ainsi avoir un catalogue de formation riche, attractif et varié. Chaque apprenant se verra attribuer un parcours correspondant à ses besoins (et à sa culture de la formation en cas de déploiement international)  en terme d’ingrédients et de durée.
Et bien sur, vous y verrez aussi un moyen d’optimiser votre budget car chaque parcours aura un coût préalablement déterminé. Il vous sera possible de créer une offre interne allant du parcours standard à bas coûts jusqu’aux formations premium pour les apprenants les plus « stratégiques ».
2.    Choisissez soigneusement votre prestataire !
Avant de vous lancer dans la refonte de votre système de formation pour les langues, il vous faudra choisir un prestataire répondant à vos enjeux. Par essence, une offre de formation blended learning doit être déployable à grande échelle et en particulier  sur l’ensemble des territoires de votre entreprise. Assurez-vous que le prestataire a l’expérience de déploiements nationaux et internationaux car l’on ne s’improvise pas partenaire global de formation. Les écoles de langues traditionnelles ont encore aujourd’hui une approche très locale de la formation alors que les entreprises ont des enjeux beaucoup plus globaux. Les apprenants doivent bénéficier du même niveau de services où qu’ils soient et les formateurs doivent donc tous être des spécialistes du blended learning et avoir été spécialement formés à cela.
Déployer à grande échelle nécessite la mise en place de services qui dépassent largement le métier traditionnel des écoles de langues : il s’agit d’accompagner le dispositif, de communiquer, de gérer l’administratif et la partie technique. Il est important aussi de savoir innover et trouver des solutions technologiques parfois spécifiques en fonction des conditions locales. Enfin, le prestataire devra utiliser des normes pédagogiques claires et communes à tous les territoires, comme par exemple le Cadre Européen Commun de Référence pour les langues.
3.    Communiquez !
Une fois votre budget déterminé et votre catalogue de formations créé, il s’agit de déployer. En matière de bonne pratique, la mise en place d’un portail Internet dédié à la formation aux langues dans l’entreprise est particulièrement opportune. Ce site Internet, accessible aux services RH décentralisés mais aussi aux managers et aux apprenants, permettra de diffuser le catalogue sur tous les territoires.
Il pourra être disponible en plusieurs langues, intégrer vos contenus comme des retours d’expérience d’apprenants, et inclure des démonstrations vidéo. Il sera ainsi le vecteur principal de votre communication. Les entreprises globales donnent un nom positif et engageant à leur dispositif langues, par exemple « Destination Langues » (Air France), « Say it with Gefco » (Gefco bien sur) ou encore « English for Everyone » (Siemens France) et ce slogan est largement repris sur le site portail. De plus en plus souvent, la distribution de contenus de formation linguistique e-learning sur étagère se fait au travers de ces portails. Là encore, l’achat centralisé de ces contenus permet à l’entreprise d’optimiser le budget mais aussi de communiquer sur l’enjeu stratégique des langues et de témoigner des investissements consentis dans ce sens.
4.    Suivez votre projet !
Un des grands avantages du blended learning est de vous permettre de suivre le projet – au niveau global et au niveau local - au travers d’une plate-forme administrative en ligne. Cette plate-forme vous permettra de suivre et d’analyser le projet en termes quantitatifs et qualitatifs : vous saurez tout sur le nombre d’heures engagées, sur la consommation des cours par téléphone ou en face à face, sur les résultats aux tests d’évaluation…
Vous bénéficierez d’une formidable photographie du niveau en langues de vos collaborateurs. Bien sur, le prestataire devra vous fournir un reporting régulier afin de pouvoir apporter des corrections ou des réajustements et vous devrez coordonner avec lui l’analyse de la satisfaction des apprenants à l’issue de leur formation.
5.    Motivez vos salariés !
Un des facteurs clefs de réussite d’un dispositif de formation blended learning est la motivation de l’apprenant car l’autoformation joue évidemment un rôle central. Elle permet le travail nécessaire avant la mise en pratique avec le formateur. La mise en place d’actions de communication autour du projet, la création du site portail et l’utilisation d’un slogan participent à la motivation des équipes. Mais il est aussi fortement indiqué de mettre en place un service de tutorat afin d’encourager ceux qui peuvent lâcher prise. Après 2 semaines d’inactivité sur le cours en ligne, l’apprenant doit être contacté, voire relancé. Une newsletter régulière permettant de partager les retours d’expérience pourra être envoyée à tous les apprenants du dispositif. Parmi ces derniers, les plus méritants pourront être récompensés par la mise à disposition de certificats, de goodies ou encore par le passage d’un test officiel (Bulats, TOEIC…) aux frais de l’entreprise.
6.    Évaluez le retour sur investissement (ROI) !
La transparence et l’efficacité sont au cœur de tout dispositif blended learning. Vous verrez immédiatement les résultats au travers du passage des tests de niveau en ligne. Chaque parcours est en effet sanctionné par un test final qui valide le niveau à l’issue de la formation. 
Les autres KPI (Key Performance Indicators, Indicateurs clés de performance) seront eux aussi facilement accessibles au travers de la plate-forme de suivi : taux de connexion au cours en ligne, heures réalisées, absentéisme…

Ce sont donc là à mon sens les quelques pistes pour pouvoir déployer au sein de votre organisation une formation linguistique efficace et durable.
Respectez ces 6 étapes et votre projet de formation sera à coup sûr une réussite.

Autour du même sujet