Comment travailler pendant sa retraite pour en assurer un meilleur financement ?

Comment gagner plus pendant sa retraite ? Retraite progressive, cumul de la retraite et d’un emploi, création de sa propre entreprise, adoption du régime autoentrepreneur… Pourquoi pas au regard des difficultés de financement éventuelles de ses projets de retraite !

Au-delà des moyens financiers qu’on a mis en œuvre tout au long de sa vie active pour créer du revenu complémentaire à la liquidation de sa retraite, il s’agit de déterminer comment on peut créer un complément de rémunération en travaillant pendant le temps normalement consacré à la retraite.

* Peut-on travailler plus longtemps pour améliorer sa retraite ?
N’oublions pas la possibilité de poursuivre son activité au-delà de l’âge légal de la retraite : il s’agit de repousser la date de son départ pour bénéficier d’une majoration de la pension de retraite (« surcote »).
Alors faut-il travailler plus longtemps pour améliorer sa retraite, ou prévoir de cumuler emploi et retraite?  Essayons d’étayer les éléments du choix…

* Peut-on avoir un emploi alors qu’on est retraité(e) ?
On peut cumuler l’emploi et la retraite
, à condition de respecter un certain nombre de règles et conditions.
- La «retraite progressive» permet aux salariés qui ont atteint l’âge minimum de la retraite, de continuer à travailler à temps partiel auprès de leur employeur ou d’un nouvel employeur, en percevant à titre provisoire une partie de leur retraite (base et complémentaire). Ce dispositif permet d’améliorer les droits à pension au moment de la liquidation définitive de la retraite.
- Le «cumul emploi retraite» se présente sous une forme différente, puisqu’il implique de faire liquider sa retraite et de reprendre ensuite une activité professionnelle. Il commence par la cessation de toutes les activités salariées pour pouvoir toucher sa retraite (avec quelques exceptions possibles), et se poursuit par la reprise d’une activité professionnelle avec le versement des pensions de retraite en parallèle, dans le respect d’un certain nombre de conditions. Mais Il faut savoir qu’on n’acquiert pas de nouveaux droits quand on cotise de nouveau ; la retraite est liquidée une fois pour toutes.
Dans ce cadre, créer sa propre entreprise demeure dans certaines activités la démarche la plus simple, pour faire à son compte le travail qu’on effectuait comme salarié (expertise, conseil, formation,  « coaching »), ou faire pour les autres des travaux qu’on connaît bien (réparations, jardinage, repassage, couture, aide à domicile).
Cela nécessite une démarche rigoureuse, en termes de champ d’expertise, de cible, de carnet d’adresses, de forme juridique, de couverture sociale, de financement et de cash, d’organisation éventuelle du local professionnel et du partage avec d’autres des frais généraux et de l’assistance administrative…
Le régime «autoentrepreneur»
permet, jusqu’à un certain niveau de revenu, de bénéficier de procédures simplifiées d’administration juridique et fiscal pour son entreprise personnelle, dans de nombreuses activités de nature commerciale, artisanale ou libérale.
Avec ce régime, il n’existe pratiquement pas de problème de cumul avec le versement de retraites, mais il vaut mieux, par prudence, valider le projet auprès de ses caisses de retraite et obtenir leur accord écrit. Cette démarche est de toute façon conseillée dans toute forme de cumul de l’emploi et de la retraite…

Vous pouvez dialoguer avec Jean-Emmanuel Combes sur son blog   «pourquevotreretraitesoitunsucces.fr »

Autour du même sujet