Intégrer un nouveau: comment réussir son accueil

Qui n'a jamais ressenti une fois dans sa vie professionnelle, le fait de n'être pas le bienvenu ? Arriver dans un service ou votre bureau n'est pas préparé ? La démarche pour accueillir "Le nouveau" doit être rassurante et surtout lui donner envie de rester.

De nombreux "stagiaires" en apprentissage ont déjà vécu un accueil raté organisé par leurs entreprises.
Ce nouveau collaborateur - en apprentissage - arrive pour apprendre et vivre l'entreprise de l'intérieur. "A quoi bon perdre du temps à organiser un accueil ? Il n'est là que pour quelque temps." ERREUR . En effet,ce nouveau collaborateur a le droit d'être aussi bien accueilli et intégré que n'importe quel autre salarié de l'entreprise. Il véhicule votre image et votre professionnalisme.
Cette étape va également concerner tous les autres "nouveaux" collaborateurs en CDD ou CDI.

Ne pas se sentir accueilli ou sentir que l'on dérange quand vous arrivez, montre une image rapide de votre management. En effet, intégrer un nouveau collaborateur fait partir d'un processus précis et réfléchi. Choisir un nouveau collaborateur donne à l'entreprise du sens et permet la possibilité d'un développement. Maintenant, si l'intégration est ratée, les effets peuvent être dévastateurs autant pour les équipes déjà en place, pour le nouveau que pour le dirigeants lui-même.

Les grandes entreprises s'organisent de façon précise avec des services identifiés.
Les petites entreprises n'ont pas forcément de services dédiés à l'intégration, ni la connaissance ou la pratique. Pour savoir ce qu'il faut faire afin de réussir cette étape, il important de comprendre les enjeux d'une intégration réussie. Les entrepreneurs agissent spontanément sans trop savoir les conséquences d'une intégration ratée.
Réussir l'intégration du nouveau passe par une prise de conscience : " Le nouveau salarié qui va arriver,débutant dans le métier ou non, doit se sentir à sa place. Il découvre un univers nouveau, un environnement différent. Il devra être opérationnel rapidement. Pour cela , son supérieur doit tout faire pour l'accueillir et le rassurer. 

5 préconisations pour réussir l'intégration du "nouveau" :

1. INFORMER les salariés du choix réalisé. En effet, tous les collaborateurs doivent être informé sur l'arrivée du "Nouveau". Éviter le silence , les non-dits. Terrain favorable pour les rumeurs.
2. EDITER un "Livret d'accueil" . Outils simple qui va permettre de consigner la base de fonctionnement de l'entreprise. ( Parking, règles de fonctionnement, sécurité, outils utilisés, à faire ,à éviter de faire ,les lieux de convivialité, les repas, les réunions, etc...) Ce livret va permettre de guider le "nouveau"  dans sa nouvelle organisation.
3. NOMMER un "référent" qui aura pour mission de faire visiter les lieux et de lui donner les premières explications. "Briefer" le nouveau sur le fonctionnement du système qu'il vient d'intégrer. ( Choisir un référent reconnu par sa valeur et son implication ,de préférence).
4.ORGANISER l'accueil du nouveau le jour "J". L'objectif sera de réussir les premiers instants dans l'entreprise. Une personne à l'accueil à son arrivée, orientation vers son lieu de travail....
5. PRESENTER le "nouvel arrivant" auprès de ses autres futurs collaborateurs. Annoncer son arrivée dans le cadre d'une réunion ou un déjeuner. Ceci va permettre de clarifier son rôle et ses missions. 

ATTENTION : Négliger l'accueil du nouveau ou rater son intégration dans l'entreprise peut avoir des conséquences néfastes sur la sécurité au travail. Si le nouveau collaborateur n'a pas tous les éléments de fonctionnement de l'entreprise, il pourra être soumis aux accidents du travail.
Il est important d'Informer - Conseiller et Accompagner les nouveaux dans leurs premiers pas. 

L'intégration ne s'improvise pas. Se sentir accueilli , c'est aussi commencer le processus de fidélisation de son nouveau collaborateur. C'est aussi le rendre opérationnel et favoriser son implication. Ce processus n'est pas lié à la "vitesse", faire vite pour réussir vite sa productivité. NON. C'est prendre le temps d'organiser son intégration avec efficacité pour favoriser le bien-être au travail dès le départ.





 

Autour du même sujet