L'épreuve reine de la Croisée des Talents : la prise de parole en public

Après un déjeuner bien mérité à la fin d'une longue matinée, les 10 meilleurs candidats de La Croisée des Talents se retrouvent au théâtre du Casino Lucien Barrière. Au programme de cette après-midi, la demi-finale sous forme de joutes oratoires et la prise de parole en public, grande finale de l’évènement.

Première étape pour les derniers candidats : les joutes oratoires

Tout comme la campagne de communication, les joutes oratoires sont une des nouveautés de cette édition. Les dix candidats sélectionnés s’affronteront par groupe de deux sur scène. Ils seront confrontés à des sujets variés et devront, grâce à leur talents d’orateur, emporter l’adhésion du public et du jury pour faire partie des cinq finalistes de la Croisée des Talents et avoir une chance d’être élu "Jeune Talent" de l’année.

Dernière ligne droite pour les finalistes 

Il reste alors aux cinq candidats les plus talentueux à affronter l’épreuve reine de La Croisée des Talents. La prise de parole en public clôture ces deux journées. Cette épreuve amène les finalistes à se glisser dans la peau d’un personnage imposé et défendre une position sujette à la polémique face aux autres candidats mais surtout à un jury d’experts constitué de professionnels.

Sur la scène du théâtre du Casino Barrière afin de convaincre et séduire ce jury intransigeant, ils devront allier charisme, humour, ouverture et finesse d’esprit mais aussi répondre aux questions déstabilisantes du jury. Ils devront tenir le public en haleine, le faire rire et ne jamais être à court d’imagination. Difficulté supplémentaire, les candidats doivent gérer leur stress. C’est l’épreuve la plus révélatrice de la capacité des étudiants à aller au bout d’eux-mêmes !

En effet, les candidats n’ont que dix minutes de préparation avant de monter sur scène pour leur show de cinq minutes. La difficulté ne faiblit pas pendant les questions du jury car il faut penser à toujours rester dans son rôle, ne jamais en sortir ! Cette épreuve n’est pas de tout repos : pour Guillaume Roques, gagnant de l’édition 2011, c’est "la plus éprouvante et aussi la plus impressionnante".

L’année dernière, la gagnante Olivia Bou Antoun a incarné une "vendeuse d’art véreuse pour qui l’art n’était rien d’autre que du business". Elle confie que son niveau de stress sur scène était alors au maximum mais que "ça vaut vraiment le coup". En effet, elle est repartie de Deauville au volant d’une voiture neuve, un i10 Hyundai. Les autres finalistes n’ont pas à être jaloux : ils ont remporté des ordinateurs Toshiba, weekends Relais et Château et autres écrans plats…

Une fois le "Jeune Talent" de l’année élu, ces deux journées riches en émotion sont clôturées par un cocktail à la Villa du Cercle où tous les participants et professionnels se retrouveront une dernière fois avant de quitter Deauville des souvenirs pleins la tête.

Autour du même sujet