Etudiants diplômés en 2013 : c'est votre dernière occasion d'être libre, soyez audacieux !

Richard Branson, entrepreneur accompli, dispense de précieux conseils aux étudiants recevant leur diplôme en 2013.

Suivre l'auteur sur LinkedIn  

Le meilleur conseil que je pourrais donner à un jeune diplômé serait de passer son temps à travailler sur quelque chose qui le passionne. Si votre diplôme était axé sur un domaine bien particulier, ne le laissez pas vous empêcher de prendre une autre direction.

Si l'université n'a pas marché pour vous, ne vous découragez pas

La diversification de Virgin dans tant de domaines différents est le fruit de mon insatiable curiosité qui me pousse à découvrir de nouvelles expériences et à relever de nouveaux défis.
Vous pouvez décider de prendre une pause et d'examiner vos options. Je vous encourage à voyager, à tenter de nouvelles expériences et à en tirer des enseignements lorsque vous serez confronté aux décisions qui façonneront votre avenir. Le nombre de projets d'entreprise inspirés par des voyages à l'étranger est considérable. Si vous ne n'avez pas envie de réinventer la roue, vous trouverez peut-être une idée qui fonctionne sur un autre marché et que vous pourriez adapter au vôtre. Il n'est pas obligatoire de prendre une année sabbatique avant même de commencer l'université. D'ailleurs, une bonne option consiste à voyager plutôt que d'aller à l'université. Vous pourrez commencer à travailler et quand même vous amuser : vous vous endetterez moins, vous apprendrez énormément de choses et reviendrez peut-être avec de grandes idées.
Ma transition du monde éducatif à la vie professionnelle a été plutôt directe.
J'ai créé le magazine "Student" quand j'étais encore à l'école et je passais énormément de temps à le faire évoluer. Le proviseur m'a lancé un ultimatum : si je voulais continuer à m'occuper de "Student", je devais arrêter les cours. C'est alors que j'ai quitté l'école pour poursuivre mes aventures professionnelles. Etant dyslexique, je n'avais jamais brillé en cours, où l'esprit entrepreneurial n'était pas encouragé. Je ne savais même pas que ce que je faisais portait le nom d'entrepreneuriat avant que quelqu'un ne me le dise !
De la même manière, si vous dénichez une opportunité très tôt et êtes très motivé par celle-ci, jetez-vous à l'eau et donnez tout ce que vous avez. Soyez ambitieux. A l'avenir, vous n'aurez peut-être plus jamais accès à tant de possibilités. Saisissez-vous en. Si vous ne trouvez pas de poste qui corresponde à ce que vous voulez faire, pourquoi ne pas le créer vous-même ? Nous nous retrouvons toujours sur des marchés où les leaders n'excellent pas dans leur travail, alors pourquoi ne pas foncer et bouleverser l'ordre pour proposer des services de meilleure qualité ? Avant cette semaine je n'avais jamais eu de patron de toute ma vie. J'ai tenu environ 5 heures avant que Tony Fernandes (PDG d'AirAsia, NDLR) me renvoie après que j'ai renversé un plateau de boissons sur lui en travaillant comme hôtesse de l'air sur un de ses vols ! (Je faisais cela pour collecter des fonds pour une association caritative, donc ce n'était pas trop vexant).
Toutefois, l'éducation reste quand même un facteur crucial de la réussite et du progrès dans le monde entier. Comme l'a dit Nelson Mandela :

"L'éducation est une arme puissante pour faire évoluer le monde"

Mais l'éducation ne doit pas nécessairement être dispensée dans des salles de classe étouffantes ou des bâtiments universitaires, elle peut advenir partout, n'importe quand, pour n'importe qui. J'ai récemment fait partie d'un jury pour une université australienne, et il s'est avéré que la seule personne sur scène à détenir un diplôme universitaire était le doyen lui-même !
Au fil des années, on m'a proposé de prononcer des discours lors de cérémonies de remise des diplômes et j'ai même accepté un doctorat honorifique en technologie de la part de la Loughborough University. Cela semblait étrange à l'époque, mais peut-être un peu moins maintenant que nous avons Virgin Galactic !
J'étais ravi de recevoir une telle récompense alors que j'avais quitté l'école à l'âge de 15 ans. C'était beaucoup plus facile que d'aller à l'université pour l'obtenir !
Si vous recevez votre diplôme cette année, félicitations, et bonne chance pour votre avenir. Chaque jeune diplômé, non, chaque personne a le droit de faire preuve d'ambition dans le domaine qu'elle choisira.

Traduction par Joséphine Dennery, JDN

Cette chronique traduite par le JDN a été publiée via le programme Influencers de LinkedIn, où s'expriment près de 300 leaders d'opinion. Retrouvez la version originale en anglais ici.

Autour du même sujet