Comment mesurer vos progrès

Hiroshi Mikitani, magnat du e-commerce et PDG du groupe Rakuten, souligne l'importance de l'auto-évaluation de nos progrès en vue d'une amélioration de notre travail.

Suivre l'auteur sur LinkedIn  

En entreprise, chacun attend patiemment l'heure du rapport annuel pour savoir s'ils ont bien (ou mal) fait leur travail. Toutefois je soutiens que toute personne qui cherche à réussir se doit de développer un moyen d'auto-mesurer ses performances.

Comment procéder ?

La courbe Mikitani, l'un de mes systèmes de mesure

C'est un concept ancré dans l'idée que la qualité progresse ou régresse par incréments de 0,5 %. Il s'applique généralement aux produits mais peut également être un outil de mesure du développement personnel. Quand vous finissez une de vos tâches, ne vous arrêtez pas là. Dédiez-y un tout petit peu plus de temps. Vous ne pourrez certainement pas améliorer grand-chose, mais peut-être un petit incrément de 0,5 %. Ces petites finitions font la différence à long terme et seront remarquées avec le temps.

Créez vos propres équations

Le progrès ne s'atteint pas avec un seul élément, mais avec une combinaison d'éléments. Les leaders auront souvent tendance à miner leur personnel en insistant sur un seul sujet – l'innovation, la réduction des coûts ou encore la vitesse. Mais le véritable succès advient lorsqu'une personne arrive à créer un ensemble cohérent de sujets. Par exemple : différenciation + originalité = victoire. A travers l'analyse et l'examen de nouveaux éléments, vous pourrez vous différencier de vos concurrents. Si vous ajoutez de l'originalité au mélange, vous vous démarquerez. C'est ce genre d'équation qui vous permettra de transformer les concepts à la mode en un processus concret.

Décryptez les tendances en vous servant des chiffres

Les nombres sont des faits. Ils ne mentent pas. Il n'existe pas d'outils plus fiables qu'eux pour comprendre objectivement les performances de votre entreprise – ou les vôtres. De la même manière qu'ils vous permettent de connaître les statistiques de votre société (ventes, rentabilité, productivité), utilisez-les pour vous auto-évaluer.
Si vous mesurez votre propre progrès, vous n'aurez pas besoin d'attendre le rapport annuel. Vous vous trouverez dans un cycle continu d'auto-évaluation et d'amélioration.

Mon livre : Marketplace 3.0

Traduction par Joséphine Dennery, JDN
Cette chronique traduite par le JDN a été publiée via le programme Influencers de LinkedIn, où s'expriment près de 300 leaders d'opinion. Retrouvez la version originale en anglais ici.

Autour du même sujet