Motivation des cadres : plus efficace qu’une hausse de salaire, l'horaire flexible ?

Comment les entreprises peuvent-elles maintenir l’engagement de leurs employés sans pour autant grever leur budget ?

Toujours empêtrée dans les remous de la crise financière, la France s’acharne à retrouver le chemin d’un futur économique plus stable, mais avec une impatience grandissante. La nouvelle d’une augmentation des salaires de seulement 2,8 % en 2014 (c’est-à-dire la même que chaque année depuis 2011) alimentera sans aucun de doute la frustration de nombreux salariés. Comment les professionnels des RH peuvent-ils alors maintenir un niveau de motivation élevé chez leurs employés alors que la récession semble s’éterniser?

Les incitations financières ne figurent sans doute pas dans les priorités des organisations françaises, mais les entreprises doivent cependant réfléchir à des solutions alternatives afin de valoriser les employés pour leur contribution durant cette interminable période de tension économique.
Si les entreprises n’en font pas leur priorité, elles perdront leur talent à fort potentiel,
ce qui, par ricochet, pèsera sur les résultats. Maintenir le niveau d’engagement des employés est plus que jamais un facteur crucial de croissance et d’innovation au sein de l’entreprise. Celles-ci devraient pouvoir relever ce défi du développement en prenant en compte les attentes prioritaires de leurs employés, et plus stratégiquement, en utilisant des approches de développement nouvelles et innovantes, ainsi que des technologies visant à créer une culture de l’apprentissage et à améliorer la capacité collective et la productivité dans l’entreprise.

Les aspirations des employés ne sont peut-être pas hors de portée

La récente étude, L’impératif d’Innovation, qui a interrogé plus de 4 000 employés à travers le monde, a mis en lumière l’intérêt particulier porté par les Français pour une plus grande flexibilité des horaires de travail. Avec une proportion étonnante d’employés français (52 %) déclarant qu’une plus grande souplesse dans l’organisation des heures de travail serait un levier d’engagement efficace, les employeurs devraient répondre à cette demande et montrer qu’ils prennent au sérieux les attentes de leurs employés.
Un moyen d’y arriver est de mettre en place des horaires flexibles. Ce changement de mode de travail donne des résultats immédiats :
les horaires flexibles responsabilisent les employés dans l’organisation de leur propre emploi du temps, leur permettent de travailler aux horaires qui leur conviennent, améliorent leur productivité et leur remontent le moral. Ce point est particulièrement pertinent dans un contexte où les femmes doivent équilibrer leur emploi du temps au millimètre près entre leur travail et leurs enfants.
Les nouvelles technologies permettent plus que jamais aux entreprises de faciliter la mise en place d’horaires flexibles ; le Cloud, par exemple, affranchit les employés de leur obligation de présence sur leur lieu de travail entre 9 heures et 17 heures, en leur permettant d’ « emporter leur bureau » avec eux pour travailler n’importe où. Cette solution supprime la pression engendrée par les modèles d’horaires flexibles sur les professionnels des RH ; une tâche redoutable pour nombre d’entreprises en termes de logistique.
Ce sont les entreprises tournées vers les solutions innovantes et les moyens de maintenir la motivation de leurs employés, qui se sortiront le mieux du climat économique actuel. Même si la rémunération restera un point sensible dans la relation employeur-employé, les dirigeants doivent prendre en compte les autres éléments importants ayant un impact sur la motivation du salarié et s’appliquer à y répondre. Dans le cas français, l’adoption d’un modèle offrant une certaine flexibilité dans les horaires s’impose aux organisations qui cherchent à motiver et à retenir leurs talents. Les entreprises offrent ainsi à leurs salariés la souplesse dont ils ont besoin pour maintenir l’équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée.

En période de marasme économique, les entreprises qui prospéreront seront celles qui attireront et fidéliseront les meilleurs talents

L’innovation, bien plus qu’un buzz sur la planète RH, est un moyen de communication efficace avec les esprits avant-gardistes que chaque entreprise essayera de s’approprier. L’innovation ne s’arrête pas à la flexibilité des horaires de travail. La mise en place d’environnements de travail créatifs et la participation de l’ensemble des employés aux prises de décisions stratégiques de leur entreprise font également partie des méthodes efficaces d’engagement avancées par les employés (27 % et 30 % respectivement).
Les employeurs doivent s’efforcer de fidéliser leurs talents en se concentrant sur leur moral et leur motivation. C’est par l’écoute et la satisfaction des besoins de leurs employés, lorsque cela est  possible, que les organisations bénéficieront des meilleurs résultats commerciaux et d’un engagement plus fort de leurs employés.

Autour du même sujet