Témoignage d’une télésecrétaire auto-entrepreneur depuis 5 ans

Les sénateurs ont adopté le 17/4/2014 la loi Pinel qui préserve les mécanismes de simplicité de l'auto-entrepreneuriat. A la suite de cette bonne nouvelle, je voudrais donner un exemple concret d'une AE créée en 2009 : le Clavier Bleu.

La réforme sur le statut de l’auto-entreprise est donc validée. Il était question au départ de limiter le statut dans le temps, puis de réduire le seuil maximum de CA, options qui auraient amené de nombreux auto-entrepreneurs à se remettre en question.
J’ai créé mon auto-entreprise en juin 2009. Cela va faire 5 ans que je suis secrétaire indépendante - ou assistante, qu’importe pour moi la terminologie même si je sais distinguer les deux métiers.

L’idée a commencé à germer dans ma tête début 2009, en lisant un premier article sur un nouveau statut qui venait de voir le jour : l’auto-entreprise. L’exemple de télésecrétaire y était cité. J’ai monté mon projet en 5/6 mois. J’ai lu tout ce que j’ai trouvé sur ce statut. Faire une étude de marché préalable semblait indispensable. Je me suis contentée de regarder quelles étaient les autres télésecrétaires dans ma région et m’informer sur les prestations que proposaient les consœurs  installées  sur la France entière.

Je suis restée en parallèle salariée à mi-temps jusqu’en octobre 2009. Mais mon envie de me consacrer pleinement à mon nouveau projet a été trop fort et j’ai quitté l’entreprise qui m’employait.

Il est important de préciser que sans le statut auto-entrepreneur, je n’aurais jamais eu l’envie de créer ma propre entreprise. Il m’aurait fallu faire face à trop d’inconnus : la gestion d’une entreprise,  la comptabilité, le risque financier, la « fibre commerciale ». Les atouts du statut auto-entreprise ont fait s’envoler ces craintes puisque la gestion est simplifiée et les charges allégées. Je souligne aussi que la création d’entreprise est une jungle puisqu’il faut savoir choisir entre le statut, le régime social, le régime fiscal…. Le statut auto-entreprise me convient très bien.  Créer mon propre emploi, être indépendante me satisfont pleinement. J’apporte une aide précieuse à mes clients qui sont à 90 % des TPE de 1 à 10 salariés. Et j’aime ce que je fais.
Mon chiffre d’affaires  est en évolution constante depuis le début. En 2013, il a progressé de 22 % par rapport à 2012. Entre 2010 et 2011, il a presque triplé. Je n’ai pas encore atteint le seuil limite de 32 900 € autorisé par ce statut. Je souligne aussi que mes charges sociales et fiscales sont passées de 20,5 % de mon CA en 2009 à 25,7 % en 2014 mais Le Clavier Bleu se porte bien ! Je remercie donc tous ceux qui ont œuvré pour défendre et pérenniser ce régime !
Le Clavier Bleu  est une auto-entreprise créée en juin 2009, concentrée sur le secrétariat, la bureautique (saisie de documents, mise en page avancée, tâches classiques de secrétariat) et la communication (e-mailings, newsletters, mise à jour web).

Clavier