6 conseils pour monter son entreprise à Singapour

Singapour est l’endroit en vogue en Asie pour la création d’entreprises. Élu régulièrement meilleur endroit du monde pour faire des affaires au classement de la World Bank , Singapour est aussi un excellent hub pour la création d’entreprises.

Environnement pro-business, facilité de s’installer, fiscalité attractive, disponibilité de main d’oeuvre à coût raisonnable, innovation dans de nombreux secteurs, et excellente qualité de vie dans un pays souvent qualifié de Suisse de l’Asie.

Singapour c’est plus de 5 millions d’habitants, dont la moitié d’étrangers, et de plus en plus de Français. 13 000 au dernier recensement (et tous les Français de Singapour ne sont pas recensés au Consulat!). L’Ecole Française de Singapour compte 2 800 élèves cette année, c’est la deuxième plus grande école française hors de France après Londres; un des signes indéniables du dynamisme de la communauté française à Singapour, qui a doublé en taille depuis mon arrivée il y a 7 ans.
Dans cette communauté internationale à Singapour, fini les expats traditionnels qui arrivaient sur un mode « expatrié » pour un grand groupe ou une grande banque française ; la majorité des arrivants d’aujourd’hui sont jeunes,  diplômés et souvent entrepreneurs … 

Quels sont les conseils à suivre pour réusssir son aventure entrepreneuriale à Singapour ? 

... Boostrappez ! Même si les coûts de la vie sont élevés à Singapour, on peut vivre en colocation, manger au « food court » local et profiter des infrastructures publiques peu chères comme l’excellent métro. De la même façon, on peut démarrer son entreprise avec des coûts minimes. Mes conseils : sous-louez quelques desks dans une autre start-up et focusez sur vos premiers clients pour dégager du CA. Créer une entreprise ne vous coutera que quelques dollars, le capital minimum n’est que de 50.000SGD (environ 30.000 Euros) pour les étrangers qui ont besoin d’un permis de travail, et les premiers impôts ne seront pas dus avant le mois de novembre de la seconde année d’exercice, le temps de rentrer les premiers clients. Plus de détails sur le site de l’administration des entreprises de Singapour, ACRA.

... Focusez sur le technologie et ne vous privez pas d’utiliser les subventions gouvernementales : Singapour adore la technologie et dépense des sommes colossales pour motiver des boites de technologies étrangères à s’installer à Singapour. Associez-vous à ce mouvement. Par exemple, quand nous avons lancé Villa-Bali.com, nous avons fait le choix de ne pas être que B2C, de développer des solutions technologiques pour les propriétaires de nos Villas, non seulement pour crédibiliser notre démarche marketing, mais aussi pour lever des fonds via le Crédit d’Impôts Recherche de Singapour. Les mécanismes d’aide aux entreprises innovantes sont nombreux, par exemple ceux de l’IDA ou de Entreprise One.

... Soyez en règle avec la législation singapourienne : c’est connu et ce n’est pas une légende : Singapour ne plaisante pas avec le loi. La loi est claire, et respectée, et il y a des contrôles. Enregistrez votre entreprise à l’ACRA, demandez un permis de travail entrepreneur (Entrepass), et n’embauchez pas d’étrangers, même s’ils sont stagiaires, sans permis de travail.

...Apprenez à dire non. C’est un de mes learnings à Singapour. Vous serez très sollicités ici. La communauté expat, notamment française, est très ouverte et les gens se sollicitent beaucoup. C’est positif d’un point de vue commercial (cela ouvre beaucoup de portes, le bouche à oreille fonctionne bien) mais en revanche il faut être sélectif sur toutes les propositions de partenariat, représentation, distribution en tout genre qui arrivent tous les jours sur votre bureau. Restez « Focus » sur votre business model !

...Comme toujours pour une start-up, Cash is King ; c’est d’autant plus vrai en Asie et à Singapour en particulier ou les consommateurs sont très « brand-addicted », et pas forcément enclin à adopter de nouveaux produits ou services. Les clients, particuliers comme entreprises,  ont donc du mal à faire confiance à de nouveaux acteurs; il est difficile en B2C comme en B2B de lancer de nouveaux produits. Essayez donc de trouver un business qui exige assez peu de Besoin en Trésorerie car l’adoption de nouveaux clients pourra être plus longue qu’ailleurs.

.. et enfin, quelques références à lire avant de vous lancer :

Asie / Innovation