Les quatre erreurs des recruteurs

Voici quatre choses que vous devriez faire dès le premier jour de travail de tout nouvel employé pour s'assurer qu’il prenne un bon départ.

Suivre l'auteur sur LinkedIn  

Vous avez travaillé dur pour trouver l'employé idéal, pour lui faire passer un entretien et pour l'embaucher. Il a de très bonnes compétences, une expérience solide, et un comportement professionnel. Donc une fois qu'il est définitivement embauché, vous pouvez bien le laisser se débrouiller non ?

Pas si vite.

Savoir comment faire son travail est bien sûr important mais l'appréhender avec le point de vue et l'état d'esprit adaptés (en résumé, comprendre le pourquoi) est essentiel.

Beaucoup d'entreprises partent du principe que les informations fournies au cours de l'entretien suffisent.

Et bien non. Voici quatre choses que toutes les entreprises devraient faire dès le premier jour de travail de leur nouvel employé pour s'assurer qu’il prenne un bon départ.


   1.      Les recruteurs ne décrivent pas assez précisément comment l'entreprise crée de la valeur.

Le nouvel employé a besoin de savoir comment faire son travail, mais avant toute chose il a besoin de comprendre précisément la création de valeur sous-jacente de l'entreprise et son avantage compétitif.

Peu importe l'activité de l'entreprise, il y a toujours deux ou trois aspects qui apportent des résultats concrets. Peut-être est-ce la qualité, ou le service. Peut-être l'entreprise est-elle le fournisseur low cost d'un secteur. Peut-être est-ce le lien personnel que l'entreprise établit avec chaque client et l'esprit d'équipe qu'elle a réussi à créer entre ses employés après tant d'efforts.

Tous les aspects sont importants mais seulement un ou deux jouent un rôle décisif.

Commencez par-là, puis approfondissez le sujet. Expliquez comment son travail va directement créer de la valeur, comment il va aider l'entreprise à constituer et maintenir son avantage compétitif.

En tant que nouvel employé, j'ai évidemment besoin de savoir quoi faire mais, plus important encore, je dois savoir pourquoi je le fais.

Commencez toujours par pourquoi. Puis vous pouvez aborder le comment.


   2.      Les recruteurs ne présentent pas au nouvel employé sa clientèle interne et externe.

Le nouvel employé peut avoir des collaborateurs directs. Il a des clients externes, même s'il ne les rencontre jamais, et il a clairement des clients internes. Aucun travail n'existe dans le vide : comprendre les besoins de chaque personne avec qui l'employé est en contact aide à définir le travail et la façon dont il doit être réalisé.

Prenez le temps d'expliquer à votre employé comment il crée de la valeur pour l'entreprise tout en servant ses clients internes et externes. Parvenir à cet équilibre peut être difficile ; ne partez pas du principe qu'il finira par le comprendre de lui-même.

En plus, aucun employé ne devrait avoir à faire cet exercice.


   3.      Les recruteurs ne fixent pas d'objectifs immédiats et ne donnent pas de retour tout de suite.

Pour qu'une entreprise fonctionne, elle doit produire. Votre entreprise produit. Donnez le ton en vous assurant que tout nouvel employé réalise au moins une tâche en lien direct avec la création de valeur de l'entreprise dès le premier jour.

La raison ? Si vous expliquez à votre nouvel employé que cet objectif est prioritaire, il rentrera chez lui avec le sentiment d'y avoir personnellement contribué. Passer un jour entier (ou plusieurs) à de simples tâches d'exécution est non seulement ennuyeux et frustrant, mais en plus le nouvel employé n'aura pas envie de s'impliquer plus.

Mettez l'accent sur la formation mais assurez-vous que chaque jour soit un mélange d'apprentissages et de réalisations concrètes.

Votre objectif final, est de former très largement l'employé en découpant les processus importants en tâches de taille moindre. Ainsi, il voit immédiatement comment son poste est lié à la création de valeur de l'entreprise, et cela vous permet de donner un retour immédiat et constructif qui l'aidera à faire un travail encore meilleur pour créer de la valeur.

   4.      Les recruteurs ne soulignent pas assez pourquoi ils ont embauché un nouvel employé.

Tout employé est embauché pour une ou deux raisons bien spécifiques, mais souvent ces raisons se perdent dans les méandres du processus d'embauche. Soyons honnête : C'est bien de trouver un employé accompli, mais la plupart du temps ce dont vous avez vraiment besoin c'est d'un employé particulièrement compétent dans un domaine.

Partagez un moment avec votre nouvel employé pour lui expliquer les raisons de son embauche. C'est un bon moyen de vanter à la fois ses compétences, son expérience, son comportement et son éthique de travail. Quel nouvel employé n'apprécie pas cette démarche ? Plus important encore, vous accentuerez le lien entre ces 4 aspects et le travail pour lequel il a été embauché.

Ne laissez pas votre nouvel employé perdre de vue ce qui le rend différent. Il a des qualités et des attributs que ne possédaient pas les autres candidats. Expliquez-lui quelles sont ces qualités et comment elles ont fait pencher la balance en sa faveur.

Faites le point avec des commentaires plus stimulants que "Nous vous avons embauché car vous êtes absolument incroyable pour impliquer et encourager les autres, et nous comptons tous sur vous pour faire une grosse différence parmi nos employés."

 

Maintenant à votre tour : Avez-vous déjà vu des entreprises réaliser un bon (ou mauvais) travail d'intégration des nouveaux employés ?

    Traduction par Manon Franconville, JDN.

Cette chronique traduite par le JDN a été publiée via le programme Influencers de LinkedIn, où s'expriment près de 500 leaders d'opinion. Retrouvez la version originale en anglais ici

Linkedin / Low cost