Notation d'entreprises par les salariés : les enjeux de la marque employeur

Après les restaurants et les établissements de tourisme, c'est au tour des entreprises d'êtres notées, non pas par leurs clients, mais par leurs propres salariés. Une nouvelle tendance qui pourrait fortement bouleverser le monde du travail dans le monde.

Aux Etats-Unis, pas de quartier, le service client et les avis sont toujours au coeur de l'économie, on peut bien entendu noter un restaurant, un hôtel, ses professeurs, et maintenant sur les sites d'offres d'emplois, les salariés (actuels ou passés), peuvent désormais noter leur entreprise !

Contrôler sa marque employeur est un véritable défi !

Prenons l'exemple de recruteurs qui chercheraient un boulanger à Austin au Texas. Le site "Glassdoor" ("porte en verre" pour la transparence) affiche une série d'offres d'emplois avec à côté de chaque entreprise la notation moyenne des (ex) salariés.



Que se passe-t-il si ces avis sont fortement négatifs du type "entreprise où il ne fait pas bon travailler", "patron qui hurle tout le temps", "heures supplémentaires non payées" ?
Dans le cas d'une future campagne de recrutement, ces avis découragent les candidats potentiels de postuler à ce poste, car en effet qui a envie de travailler dans une entreprise ou la mauvaise ambiance règne ? D'un point de vue consommateur (ou plutôt "consommacteur"), ces avis sont aussi une véritable mine d'information, la tendance étant au bien être et au respect de chacun, de trop nombreux avis négatifs pourraient venir dégrader le chiffre d'affaires et l'image de marque d'une entreprise.

De tels portails d'emplois, aux croisements du recrutement et du média social, sont en train de bouleverser la façon dont le travail est perçu, la donne est en train de basculer en faveur des salariés, et les entreprises qui proposent de bonnes conditions de travail à leurs collaborateurs pourront très clairement attirer davantage de talents et de compétences que celles disposant d'une mauvaise e-reputation (marque employeur).

Cette nouvelle façon de connaître l'entreprise arrive France

En France, ces portails commencent aussi à pointer le bout de leur nez, avec notamment Keework qui a été le premier site d'emploi français à mettre en place le CV Anonyme, et bien entendu depuis peu l'arrivée de Glassdoor en France qui va très certainement entraîner une petite révolution (positive) dans le paysage de l'emploi dans l'Hexagone...

Recrutement / E-reputation