Comment instaurer la confiance dans l'entreprise ?

Dans une entreprise, la confiance est toujours plus efficace que la surveillance et le contrôle. Heureusement, il est assez simple de l'installer dans l'entreprise.

Entreprises, vie publique, même combat

La démocratie a remplacé la royauté et la plupart des systèmes autoritaires parce qu'elle était plus efficace pour apporter du bonheur et des richesses à la population.

Elle engendre donc plus de motivation et de puissance militaire. C’est, pour le moment, le système politique le plus concurrentiel.

Cette état de fait se vérifier aussi bien dans le système politique que dans les entreprises. Aujourd'hui, les systèmes basés sur la confiance et l’implication des salariés sont peu à peu en train de remplacer les vieux systèmes autoritaires tout simplement parce que la confiance apporte plus d'efficacité, plus de bien-être et plus de richesse à ceux qui la pratiquent, dirigeants et salariés. Elle rend ainsi les entreprises plus concurrentielles.

Les chefs d’entreprise et les grands sportifs savent que la prise de risque est plus efficace que l’attentisme et la sécurité. Faire confiance, c’est prendre des risques. Risque d’être trahi, mais aussi risque de voir l’énergie, l’implication et la créativité décuplées.

La confiance, plus efficace que le contrôle

La confiance génère la confiance, la méfiance génère la méfiance et la trahison. Celui qui ne fait pas confiance, n’est pas digne de confiance à priori. Souvent, les systèmes de contrôle génèrent, eux-mêmes, les envies de détournement et de trahison.

La transition est difficile. La méfiance crée la méfiance et le gout de la transgression. Passer d’une culture de la méfiance à une culture de la confiance est un exercice délicat qui prend du temps. Les débuts peuvent être décevants pour celui qui fait confiance. Pourtant, les entreprises mettant à bas le management pyramidal, notamment en s'inspirant du concept de l'entreprise libérée, connaissent un certain succès.

Comment instaurer la confiance ?

Pour installer la confiance, le premier pas est de clarifier les règles de fonctionnement commune, les missions, les responsabilités, les objectifs, les valeurs. Tout cela dans le but de rendre l’implicite, explicite.

Puis d’associer chacun au mode de fonctionnement de la partie de l’organisation qui le concerne directement. De donner du pouvoir aux salariés et de libérer leur créativité et leur intelligence.

Enfin de créer un état d’esprit collaboratif entre toutes les parties de l’entreprise.

Tous les salariés ne sont pas aptes à entrer directement dans ce mode de fonctionnement. Certains ne le seront jamais pour des raisons psychologiques ou de vieilles habitudes trop bien ancrées. Mais la plupart d’entre eux, surtout les jeunes, finissent par adopter ce mode de fonctionnement et par s’y impliquer avec bonheur.

Enfin, pour les dirigeants "Dire ce que je fais et faire ce que je dis" est fondamental.

Autour du même sujet