Le management de transition : une approche innovante de partage et de développement des talents

Le management de transition n’est plus aujourd’hui un domaine réservé aux situations de crise, ou pire, aux basses œuvres qu’aucun manager interne ne souhaitait exécuter.

Il est devenu un outil de management moderne, souple et agile, empruntant à tous les concepts de la nouvelle économie : partage de ressources, mise en relation intelligente, réactivité, management transversal, management en mode projet, enrichissement permanent et réciproque de ses communautés connectées, managers ou clients. 

S’affranchissant de toutes les frontières et limites traditionnelles du monde du travail, il en abolit d’autres : il n’y a plus les managers d’un côté et les clients de l’autre ; un manager est un futur client potentiel quand un client peut devenir manager. Il n’y a plus de parcours type pour tous, des carrières tracées avec leurs "passages obligés". La gestion des talents par l’entreprise, enjeu incontournable de performance, se fait désormais par le mélange d’équipes internes et d’apports d’expertises.

Véritable plateforme de partage de talents et d’expériences, le savoir-faire des acteurs du management de transition est l’art d’associer à chaque mission l’équipe la plus appropriée pour la gérer et la transformer en succès. Le management de transition propose une alternative au management traditionnel dans toutes les situations de transformation de l’entreprise : il aide à passer un cap en apportant au moment voulu le talent unique attendu. C’est en quelque sorte l’association de deux plateformes au sens moderne de l’internet : une plateforme de partage comme certains partagent leur maison ou leur voiture, et une plateforme de rencontres pour un mariage réussi.

Mais les similitudes s’arrêtent là où la dimension humaine de l’acquisition et de la diffusion des compétences reprend toute sa place. Le management de transition permet de capitaliser sur les expériences et les expertises des managers et conduit à l’enrichissement de tous les acteurs, là où le partage de biens matériels ne permet pas d’en accroître leur valeur.  

De même, là où les nouvelles technologies, les filtres les plus élaborés du monde, permettent de mettre en relation sans intervention humaine une offre avec une demande, elles ne peuvent en revanche conjuguer les problématiques les plus pointues des enjeux de transformation auxquels les entreprises sont confrontées et les paramètres conjoncturels, environnementaux et humains, à prendre en compte pour identifier le manager le plus à même d’accompagner avec succès la transition. C’est là toute la valeur ajoutée des experts du management de transition qui s’appuient sur leur expérience sans cesse renouvelée pour assurer le meilleur appariement possible.

Dans un univers où les entreprises parlent plus que jamais du rôle essentiel de l’homme dans la performance de l’entreprise, où l’attraction et la rétention des talents deviennent des enjeux majeurs pour assurer l’avenir, et où les courants managériaux comme le "happy management" s’affichent comme incontournables, le management de transition trouve toute sa modernité. Il met en effet à disposition de l’entreprise une communauté qui ne cesse de se renforcer chaque jour, par l’adhésion de nouveaux managers et la capitalisation de nouvelles expériences.

La modernité du management de transition ne provient cependant pas uniquement de l’ampleur et de la diversité de sa communauté ; il répond surtout à de véritables besoins de réactivité et d’agilité des entreprises face aux évolutions permanentes du monde actuel. Il répond également aux nouvelles attentes de la société face au monde du travail, une aspiration à plus de sens et de liberté d’action.

Les besoins de changement, de transformation, de transition des entreprises sont protéiformes mais les enjeux toujours importants : relance d’une stratégie commerciale, amélioration de la performance, structuration de direction financière, marketing, ou commerciale après un fort développement de la société, optimisation du footprint industriel pour être au plus près des marchés, ouverture d’une nouvelle filiale à l’étranger, accompagnement social d’un plan de restructuration, optimisation d’une supply chain, … Les réponses ne sont, elles, jamais identiques. Le management de transition propose une solution concrète pour chaque situation, intégrant toutes les spécificités du contexte : humaines, conjoncturelles, organisationnelles. Il ne s’agit pas uniquement de choisir un manager mais de définir le projet, ses objectifs, définir à l’avance l’unité de lieu et de temps de la mission et seulement à ce moment-là identifier le meilleur profil. Le cabinet de management de transition joue alors le rôle de garant du succès par un accompagnement permanent au plus près du manager tout au long de sa mission, jouant tour à tour le rôle de facilitateur, miroir, coach ou tout simplement de partenaire de dialogue et d’échange. 

Le management de transition est également pour les managers une nouvelle façon d’appréhender le monde du travail : il répond aux nombreuses aspirations des nouvelles générations et c’est pour cette raison qu’il est aussi efficace. Dans un monde professionnel parfois déshumanisé, où chacun recherche sens et reconnaissance, l’approche du management de transition place l’homme au cœur de la réussite des projets. Les managers de transition peuvent exprimer leur plein potentiel, délivrés de toute astreinte politique. Ils apportent aux équipes qu’ils intègrent pour des durées limitées, leur histoire  et savoir-faire accumulé.

Le management de transition se présente comme un véritable agent innovant de changement et de transformation des entreprises. Il ouvre une nouvelle voie dans la gestion des talents et des projets et tire sa principale force de l’enrichissement de tous les acteurs au travers de chacune des missions menées, et ce au-delà des attentes généralement exprimées. L’entreprise retire de la mission beaucoup plus que la simple réalisation des objectifs convenus : il a ouvert les yeux de ses équipes internes sur d’autres savoir-faire, il s’est enrichi d’autres points de vue, il s’est doté de nouvelles armes de performance et a réussi à franchir un cap. 

Autour du même sujet