Mon chef peut-il me refuser une formation ?

votre employeur n'est pas obligé d'accepter votre demande.
Votre employeur n'est pas obligé d'accepter votre demande. © Photomontage JDN / Jérôme SALORT / adam36 - Fotolia.com

Par rapport à d'autres dispositifs de formation continue, l'originalité du Dif réside dans l'initiative de la formation, qui est réservée au salarié. C'est lui qui formule à son employeur une demande de formation décomptée sur son Dif (qui depuis le 1er janvier 2015 a pris le nom de CPF, compte personnel de formation).

Cela étant, l'accord de l'entreprise est obligatoire pour pouvoir suivre une formation au titre du Dif. Ce filtre implique donc que l'employeur se trouve en droit de refuser d'accéder à la demande du collaborateur. Il dispose d'un mois pour faire connaitre son avis : au-delà, la demande est considérée comme acceptée. Pour le salarié, le droit individuel à la formation ne s'exerce donc pas totalement librement. Il dépend bien souvent des priorités de l'entreprise en termes de formation.