Contester le licenciement d'une femme enceinte

L'article L.122-25-2 du code du travail indique qu'il est impossible de licencier une femme dont " l'état de grossesse est médicalement constaté ". Pour bénéficier de cette protection, la femme doit avertir son employeur de son état. Si elle ne l'a pas fait et qu'une procédure de licenciement est lancée à son encontre, elle a 15 jours pour l'annuler, en adressant, par courrier recommandé avec accusé de réception, un certificat médical constatant sa grossesse. Son employeur ne peut rompre son con

Télécharger le document

Monsieur Prénom Nom

Adresse

Code Postal Ville


Monsieur

Fonction

Adresse

Code Postal Ville


Lieu, Date



Objet : contestation du licenciement d’une femme enceinte

Lettre recommandée avec accusé de réception



Madame, Monsieur,



Par une lettre datée du (précisez la date), vous me faites part de votre décision de me licencier en raison de (précisez).


Or, comme l’atteste le certificat médical ci-joint, je suis enceinte.

D’autre part mon congé maternité s’effectuera du (précisez la date) au (précisez la date).


Je vous rappelle que l’article L.122-25-2 ne permet pas de licencier une femme « dès lors que son état de grossesse est médicalement constaté », et ce jusqu’à la fin de son congé de maternité.


Je vous demande donc de bien vouloir annuler la procédure que vous avez engagée et de me maintenir à mon poste.



Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes respectueuses salutations.



Signature

Télécharger le document

Licenciement

Annonces Google