85 % des salariés sont confrontés à des conflits sur leur lieu de travail

La majorité des salariés sont confrontés à des conflits au travail, selon une étude menée par OPP, spécialisé dans les tests psychométriques, auprès de 5 000 salariés dans 9 pays. 85 % des salariés avouent être confrontés à des conflits sur leur lieu de travail, et 29 % de manière constante ou fréquente. Les chocs de personnalités et conflits d'ego constituent la première source de conflits (49 %) devant le stress (34 %) et la surcharge de travail (33 %). En France, 36 % des salariés mettent en avant le manque d'honnêteté, comme facteur déclencheur de conflit.

Si les salariés passent en moyenne 2,1 heures par semaine à gérer ce type de situation, c'est en Allemagne et en Irlande qu'ils sont le plus confrontés au conflit : 3,3 heures par semaine, contre 1,8 heure en France. Ces conflits débouchent dans 27 % des cas sur des attaques personnelles, dans 25 % des cas à des maladies ou arrêts de travail et dans 9 % des cas à l'échec d'un projet. Par ailleurs, plus d'un salarié sur deux (54 %) considèrent que les managers pourraient mieux gérer les conflits en prenant en compte les tensions sous-jacentes, avant qu'elles ne dégénèrent.

L'étude montre également que seule la formation permet d'obtenir de bons résultats face à une telle situation. Mais 44 % seulement des personnes interrogées ont été formées à la manière de gérer les conflits au travail. 57 % des Américains ont reçu une formation dans ce domaine quand trois quart des salariés français (73 %) n'en bénéficient pas.

Autour du même sujet