Emma Pertat (BNP Paribas) "Certaines connaissances ont une durée de vie limitée"

Quelles sont les priorités du plan de formation de la banque ? Quel usage faire de l'e-learning ? Comment organiser le transfert des connaissances ? Venue participer à un chat, la directrice de la formation groupe répond.

C'est la formation de pas moins de 160.000 collaborateurs dans 85 pays que pilote la directrice de la formation groupe de BNP Paribas. Venue répondre aux questions des lecteurs lors d'un chat, Emma Pertat a expliqué comment sont conçus les programmes de chaque branche, est revenue sur le rôle de la formation dans la stratégie de l'entreprise, et sur l'approche retenue par la banque pour profiter des avantages de l'e-learning et aborder le transfert de compétences intergénérationnel.

 

Quelles sont les priorités de votre plan de formation ?

Emma Pertat. Les priorités du programme de formation de BNP Paribas sont celles qui permettent à chacun de nos Pôles d'activités d'accompagner leur stratégie. Elles sont définies annuellement par chacun d'entre eux. Au niveau du groupe, l'intégration et le management (incluant le management multiculturel) restent des priorités importantes en raison de la taille du groupe et de son développement dans 85 pays.

 

Quelles sont les attentes de vos salariés, en matière de formation ?

Chaque salarié a le souci d'être compétent dans l'exercice de sa fonction. Il s'agit donc pour le manager et le salarié d'avoir un dialogue régulier sur les compétences requises et d'anticiper les évolutions tant des métiers que des carrières.

 

"Dans la mesure où la demande du salarié correspond à un besoin pour le poste actuel ou prévisible, celui-ci est pris en compte"

Comment sont-elles prises en compte ?

Chaque année, au moment des évaluations professionnelles, il est demandé au manager de faire un point sur les besoins en formation de ses collaborateurs. C'est donc un moment privilégié. Toutefois, l'initiative est tout à fait encouragée et le salarié peut également engager ce dialogue à tout moment. Dans la mesure où la demande correspond à un besoin pour le poste actuel ou prévisible, celui-ci est pris en compte.

 

Comment s'articule le DIF avec votre plan de formation ?

Le programme de formation élaboré chaque année par les entités regroupe les prévisions d'actions de formation collective et les besoins individuels de formation identifiés conformément au processus expliqué dans la précédente réponse. Chez BNP Paribas, notre accord d'entreprise prévoit que pour toute action de formation, le DIF puisse être utilisé - à l'initiative du salarié ou de celle de l'entreprise. Le DIF est un moyen pour le salarié d'être acteur de son évolution professionnelle. Chez nous, il n'y a pas de catalogue DIF. Toutefois, certaines formations (les formations à la sécurité, à la déontologie, à la connaissance de nouveaux produits ou outils bancaires, etc.) ne relèvent pas du DIF.

 

Il y a tellement d'organismes de formation... sur quels critères les choisissez-vous ?

Vous avez raison, les organismes de formation sont très nombreux. Nous travaillons sur les dispositifs intra par appel d'offres puis nous co-construisons le dispositif avec le prestataire sélectionné. Sinon, nous procédons à des référencements via des comités achats que nous organisons avec les responsables formation du groupe.

 

Les formations, je trouve ça sympa, même si j'en ressors toujours parfaitement inchangé. Est-ce qu'elles ne servent pas plutôt de rite d'intégration, de vecteur de transmission des messages officiels... beaucoup plus que d'augmenter les compétences ?

La construction d'un dispositif de formation doit être très rigoureuse et prendre en compte le profil des apprenants, les objectifs à atteindre, etc. L'aspect sympa dont vous parlez reste un objectif mais ne peut en aucun cas être le seul. Si vous avez eu ce sentiment, c'est que l'analyse préalable de vos besoins en formation n'était peut-être pas suffisante. Dommage !

 

Dans les années 70, on imputait tous les problèmes à la motivation (ou au manque de motivation). Aujourd'hui, c'est au manque de compétences. Du coup, la formation est censée être la solution à tout. Vraiment ?...

La formation ne peut être la seule réponse bien sûr. Le management, l'environnement de travail, les collègues, etc. sont également, vous le savez bien, des facteurs de motivation importants.

 

"Nous privilégions le mixte learning, qui permet à l'e-learning d'être intégré dans un dispositif plus complet"

A quoi devrait-on former les managers ?

Au management ! Il est difficile et passionnant d'être manager. L'accompagnement que nous pouvons réaliser via des dispositifs spécifiques est multiforme. Il s'agit de bien prendre en compte les besoins de ce manager : l'est-il pour la première fois ? Travaille-t-il avec une équipe distante géographiquement ? Cette équipe est-elle multiculturelle ? Son environnement est-il en forte évolution ? Tous ces sujets, nous les prenons en compte et nous tentons de proposer une offre où chaque manager peut trouver une réponse adaptée à sa problématique.

 

Quel est le pourcentage de votre masse salariale affecté à la formation ? Evolue-t-il ?

En 2007, 3,5 % de la masse salariale. C'est relativement stable depuis plusieurs années.

 

Faites-vous du e-learning, chez BNP Paribas ? Pour quels types de formation ?

Oui, nous avons une offre diversifiée en la matière. Cela peut concerner des formations métiers donc techniques mais nous avons également une offre destinée par exemple aux managers et relative à la simulation d'entretien professionnel. Actuellement, nous travaillons à de nouveaux modules - en 3 langues (français, anglais, italien) - sur la découverte du Groupe.

 

Est-ce que c'est apprécié ? Et est-ce que c'est efficace ?

C'est apprécié et c'est efficace (vous parlez à une convaincue) mais nous privilégions en fait le mixte learning puisque cela permet aux modules e-learning d'être intégrés dans un dispositif plus complet (séminaire présentiel, tutorat, etc.).

 

Avez-vous un programme de formation spécifique pour les hauts-potentiels ?

Nous avons une offre pour accompagner les hauts potentiels au fur et à mesure de leur carrière.

 

Vous voyez-vous comme au service de l'opérationnel, au service de la performance de l'entreprise ? Plus amont dans la stratégie de l'entreprise ?

La formation fait partie intégrante de la Direction des Ressources Humaines, elle a donc vocation à accompagner le développement du groupe, mais nous sommes également prestataires de service pour les opérationnels.

 

Qu'attendez-vous de la réforme de la formation continue annoncée pour cette année ?

Quelle que soit la forme que prendra cette réforme, nous continuerons à accompagner le développement des compétences des salariés du groupe.

 

Comment la formation chez BNP Paribas peut-elle jouer un rôle dans le transfert inter-générationnel des savoirs et connaissances ? Je pense entre autres à la mobilisation des membres de la génération Y...

Nous avons à cœur de travailler sur le transfert des connaissances lorsque celui-ci est justifié. Ce n'est pas toujours le cas puisque certaines connaissances ont une durée de vie limitée. La mobilisation de toutes les générations - et non pas seulement de celle que vous mentionnez - nous occupe lorsque nous construisons nos dispositifs. L'apprentissage en situation de travail, le tutorat, etc. sont autant de moyens pour garantir un transfert de connaissances et des relations inter-générationnelles de qualité.

 

Comment le groupe BNP Paribas se positionne-t-il par rapport à ses concurrents anglo-saxons en matière de développement des compétences clés de ses collaborateurs ? Faites-vous des études de type benchmark sur ces sujets ?

Nous sommes implantés dans 85 pays et BNP Paribas compte plus de 160.000 collaborateurs dont 60 % sont hors de France. Nous faisons régulièrement des benchmarks mais aussi des rencontres avec nos homologues de grands groupes internationaux... pas seulement anglo-saxons... et pas seulement dans le secteur bancaire. Cette veille est permanente et nécessaire, également en formation. C'est une partie non négligeable de mon activité.

Autour du même sujet