L'expatriation favorise les rencontres… et les divorces

Une enquête d'Europcar International réalisée par TNS Sofres s'est intéressée au profil des expatriés en 2008. Il en ressort que ce sont avant tout les hommes qui sont concernés par l'expatriation (les deux tiers des répondants). De plus en plus d'expatriés sont en couple (71 %) et la moitié d'entre eux ont un enfant sur place au moins. Le conjoint travaille de plus en plus souvent : 66 % ont un emploi en 2008, contre 62 % en 2005, le plus souvent dans une entreprise non française, autre que celle de l'expatrié. Seuls 13 % travaillent dans l'entreprise de leur conjoint, alors que pas plus de 2 % des employeurs apportent une assistance pour leur trouver un emploi. L'expatriation est propice aux rencontres puisque  la moitié des expatriés affirme avoir rencontré leur conjoint lors d'une expatriation, un chiffre constant ces dernières années. C'est également une cause séparation ou de divorce : un tiers des ruptures seraient liées à la situation professionnelle de l'un des conjoints.

EADS / Europcar