Demander une augmentation : les arguments qui font mouche

Pour obtenir une revalorisation salariale, certaines phrases doivent être mises en avant. Voici de quoi convaincre votre employeur.

Si l'ambiance au bureau, la reconnaissance, l'autonomie, la diversité des missions constituent des piliers du bonheur au travail, un point important ne doit pas être négligé : le salaire.

Au bout d'un certain temps, la passion ne suffit plus. Sans perspective d'évolution professionnelle et salariale, l'engagement diminue et le salarié finit par déposer sa lettre de démission ou demander à bénéficier d'une rupture conventionnelle pour partir vers de nouvelles aventures. 

Heureusement, un salarié performant est bien souvent récompensé par une somme plus ou moins conséquente sur sa fiche de paie. Mais il est rare que l'employeur propose de lui même une augmentation. L'initiative échoit bien souvent au salarié qui, parfois, a les genoux qui tremblent au moment de faire valoir ses intérêts.

 

Serait-ce mission impossible que de souhaiter voir son salaire augmenter dans une période peu florissante pour les entreprises ? Pas forcément. Il est toujours possible de négocier avec son employeur. A condition de choisir le bon moment, d'opter pour le bon interlocuteur, de se montrer sûr de soi... et surtout de trouver les bons mots. 

Lors du face à face fatidique, certaines attitudes et propos doivent être bannis à tout prix sous peine de voir ses chances d'évolution réduites à peau de chagrin. Toutefois, certains arguments peuvent atteindre leur cible.

Pour aider ceux qui le souhaitent à gagner un peu plus à la fin du mois, le JDN a interrogé deux experts:

  • Daniel Porot : Auteur de l'ouvrage "101 conseils pour bien négocier son salaire... ou une augmentation".
  • Marc Piolot : Expert en gestion de carrière et en négociation.

Selon eux, voici les raisons qui peuvent conduire à demander une revalorisation :

Et aussi

 

Salaires / Rémunération