Impacter ? un anglicisme incorrect

Le franglais fait décidemment bien des ravages. © JDN
Nous sommes noyés sous les phrases du type "la crise impacte l'activité économique, impacte la rentabilité, impacte l'opinion, etc." Le verbe "impacter" a durablement remplacé ses équivalents "affecter" et "toucher". Mais il est incorrect. C'est un anglicisme tiré du verbe "to impact" qui désigne le choc d'un projectile contre un corps, ou la trace, le trou qu'il laisse et qui évoque un effet d'une grande violence, estime l'Académie française. Et c'est donc à tort qu'il est employé comme un équivalent de "conséquence", "résultat" ou "influence". Il est donc préférable de dire et d'écrire : "La crise affecte l'activité économique, a des conséquences sur l'activité économique, modifie la rentabilité, ou touche l'opinion".