Le congé exceptionnel en cas de décès d'un enfant ou d'un conjoint

La durée de ce congé exceptionnel pourrait bientôt être allongée. © stylefoto24 - Fotolia.com
En cas de décès d'un conjoint ou d'un enfant, vous êtes bien évidemment en droit de vous absenter à condition de prévenir votre employeur. Le décès du père, de la mère, de parents du conjoint, d'un frère, d'une sœur donne lieu à une journée de congé. Pour le moment, la durée d'absence est de 2 jours quel que soit le motif. Mais dans le cas du décès d'un enfant du salarié, les choses pourraient être amenées à changer.
Un projet de loi voté par le Sénat le 1er avril 2015 est actuellement examiné à l'Assemblée nationale. Il prévoit de porter à 5 jours le congé pour le décès d'un enfant. L'absence est une fois encore payée, à condition d'être justifiée.