Le goûter, un moment à privilégier

Si le sucre est à proscrire au déjeuner, il est en revanche tout à fait opportun à l'heure du goûter. Cela peut être un fruit mais aussi un soda ou des bonbons. On peut ajouter des gras végétaux, comme du chocolat, des noix ou des olives. Si l'on est sujet à des baisses de tension, il faudra privilégier la réglisse. "Prendre un goûter a un réel impact sur le travail. Il nous apporte un regain de forme lorsqu'on est fatigué et énervé, témoigne le nutritionniste. Il est ainsi judicieux pour un manager qui organise une longue réunion l'après-midi de la couper au sommet de l'échange par un goûter. Les interlocuteurs se détendront et les discussions aboutiront d'elles-mêmes ensuite."

Suggestions de contenus