5. Bahreïn

la tour pearl.
La Tour Pearl. © Orhan Çam - Fotolia.com

A l'inverse d'autres pays du Golfe Persique, Bahreïn ne dépend pas de ses ressources en pétrole. Le pays investit en revanche largement dans les secteurs financiers et touristiques, ce qui en fait une destination agréable pour les expatriés qui souhaitent s'intégrer à la culture. 

"Les étrangers sont respectés et acceptés par les autochtones qui sont très sympathiques," affirme l'un d'eux à HSBC. L'expérience de vie permet à Bahreïn de se classer 2e et d'occuper une respectable 11e place au niveau de l'économie.

La plupart des expatriés soutiennent qu'ils gagnent davantage que dans leur pays natal, mais cela ne se traduit pas nécessairement pas de plus grands revenus disponibles, à cause du prix élevé des logements et de l'alimentation.