Pour Hélène, le désert médical est une opportunité

hélène vit dans les deux-sèvres.
Hélène vit dans les Deux-Sèvres. © Patrick Tissier

A 25 ans, Hélène et son mari voulaient quitter Paris pour une ville de province. "Finalement, nous nous retrouvons à la campagne car nous avons hérité d'une maison, explique-t-elle. Nous vivons à deux kilomètres d'un village de 2 000 habitants dans les Deux-Sèvres." Loin de ses amis, avec peu de voisins de son âge, cette psychologue élève actuellement ses deux enfants. "Je compte m'installer prochainement en libéral dans la région, qui est un désert médical. Je dois faire 100 kilomètres pour trouver un ophtalmo." Son mari, qui travaille dans les assurances, a dû accepter de travailler 6 mois à Paris avant de trouver un travail dans la région.

Même si elle avoue avoir sous-estimé les inconvénients de la campagne, Hélène se dit  ravie de sa nouvelle vie. "Nous n'avons pas du tout envie de repartir."