Deezer repart de l'avant en levant 100 millions d'euros

Oublié l'échec de l'introduction en bourse. Pour financer son développement, Deezer annonce avoir levé 100 millions d'euros auprès de ses deux principaux actionnaires.

Len Blavatnik, le russo-américain propriétaire de Warner Music et détenteur de 30% de Deezer réinvestit dans le service de musique en streaming. Accompagné par Orange (deuxième actionnaire de Deezer derrière lui avec 12%), ils investissent ensemble 100 millions d'euros. De quoi redonner un nouveau souffle au français dont l'introduction a échoué en octobre dernier. Avec cette levée, Deezer annonce confirmer la poursuite de sa stratégie : accélérer à l'international et enrichir son catalogue. Deux axes très coûteux, puisque 80% de son chiffre d'affaires est reversé en royalties aux majors et que l'international pèse pour l'intégralité de ses pertes. Le seul marché américain a par exemple enregistré un Ebitda négatif de 7,16 millions d'euros en 2014. Mais pour s'imposer sur un marché de volume et hyperconcurrentiel, Deezer n'a pas d'autre choix que de s'attaquer de front aux autres leaders du secteur que sont Spotify, Apple Music, Google Play Music ou autre Rhapsody, en gagnant le plus de clients, le plus vite possible.

En 2014, Deezer a réalisé un chiffre d'affaires de 142 millions d'euros, en croissance de 53%, pour 27 millions de pertes provenant de son expansion internationale.

A lire aussi :

 

Streaming / Deezer