Cyril Zimmermann (HiMedia) : "Après JeuxVideo.com, nous allons céder Fotolog et Toutlecine.com"

Cyril Zimmermann HiMedia Le PDG et fondateur de HiMedia fait le point sur la réorganisation de son groupe suite à la vente de JeuxVideo.com, et l'orientation du marché de l'ePub.

Pour cette nouvelle émission des Décideurs du Net, en partenariat avec Décideurs TV et OffreMedia, le JDN recevait le PDG fondateur de la régie Web indépendante historique du marché français. La semaine dernière, HiMedia a vendu JeuxVideo.com pour 90 millions d'euros à Webedia, considérant que ses activités publishing n'étaient plus stratégiques. En parallèle, le groupe travaille également à la cession des sites Fotolog et Toutlecine.com.

Revenant sur le deal signé avec Webedia, Cyril Zimmermann explique que le partenaire choisi devait permettre d'apporter de la croissance aux autres activités : le paiement et la publicité. "C'est chose faite dans la mesure où nous avons signé avec Webedia un accord de régie sur le programmatique, le mobile et la vidéo, en France et sur tous les pays au sein desquels la société est implantée". Le montant de la transaction, égal à la valorisation d'Hi-media au moment du deal montre également que "les actifs d'Hi-media sont clairement sous-évalués", nous explique-t-il.

Interrogé sur les velléités d'OPA qu'un tel trésor de guerre pourrait susciter, Cyril Zimmermann répond que "la fragmentation du capital de Hi-Media n'est pas nouvelle et que cette perspective fait partie de la vie d'un manager de société cotée". Quelle sera l'utilisation de la trésorerie ? Versement de dividendes, acquisition de nouvelles technologies ou autres, Cyril Zimmermann préfère ne pas s'engager mais précise qu'il ne dépensera pas "la totalité de la somme en acquisitions conséquentes". L'idée n'étant pas pour autant de faire de Hi-Media une "Sicav de trésorerie".

En 2013, HiMedia a réalisé un chiffre d'affaires de 185 millions d'euros, dont 89,1 millions en provenance de son activité publicitaire et 96,2 d'HiPay, pour un résultat opérationnel de 4,6 millions d'euros et 1,9 million de résultat net.

Cyril Zimmermann / Les Décideurs du Net