Les dépenses des consommateurs sont sur le point de décoller

"L'augmentation du taux d'épargne a surpris les analystes l'année dernière, mais je pense qu'elle sera temporaire. La grande quantité d'argent dont bénéficient les consommateurs et générée par l'effondrement des prix de l'essence était trop importante pour être dépensée immédiatement. Je pense que le taux d'épargne diminuera progressivement jusqu'au niveau qu'il avait atteint avant le plongeon des prix du pétrole, permettant ainsi aux dépenses des consommateurs – presque 70% du PIB – d'atteindre une croissance soutenue de plus de 3%. "
Ian Shepherdson, chef économiste, Pantheon Macroeconomics
©  Business Insider