Détecteur de fumée obligatoire : prix, emplacement et installation

Détecteur de fumée obligatoire : prix, emplacement et installation Tous les logements, qu'il s'agisse de maisons ou d'appartements, de biens occupés par leurs propriétaires ou mis en location, doivent être équipés d'un détecteur de fumée conforme à une norme européenne.

Loi sur le détecteur de fumée

Depuis le 8 mars 2015, tout logement doit être équipé d'un détecteur de fumée conforme à la norme (européenne harmonisée NF EN 14604). Le détecteur installé doit être capable de détecter des fumées dès le départ d'un incendie et, le cas échéant, d'émettre instantanément un son suffisamment fort pour réveiller un individu endormi dans le logement. Attention : les détecteurs passant par l'ionisation, c'est-à-dire l'action qui consiste en la soustraction ou l'ajout de charges électriques à un atome ou à une molécule, sont interdits pour la simple et bonne raison qu'ils sont réputés radioactifs.

Locataire et détecteur de fumée

Pour les biens loués après le 9 mars 2015, l'achat et l'installation du détecteur de fumée sont à la charge du propriétaire du logement. Pour les logements déjà loués à cette date, l'installation du dispositif incombe au locataire lui-même. C'est en revanche toujours au propriétaire-bailleur d'assumer la dépense liée à l'achat du matériel. Il peut soit le fournir directement à son locataire soit lui rembourser son achat après coup.

Prix du détecteur de fumée

On trouve des détecteurs de fumée à tous les prix, de moins de 3 euros à plusieurs centaines d'euros pour les appareils les plus évolués. Avant de procéder à l'achat d'un détecteur de fumée, mieux vaut garder en tête qu'il s'agit d'un dispositif dont l'objectif est de sauver des vies. Sans pour autant se tourner vers les détecteurs de fumées les plus chers, mieux vaut donc ne pas lésiner sur la qualité du produit. Justement, la norme NF existe pour garantir au consommateur la fiabilité du produit. Les prix de ces appareils répondant à la norme NF varient de 10 à 30 euros. Les différences de prix s'expliquent par la différence de durée de vie des piles ou du type de fumées détectées : CO2, gaz ou chaleur par exemple... Le tableau ci-dessous répertorie les prix de départ des différents types de détecteurs de fumée et permet d'avoir une vague idée du budget à y consacrer.

Type de détecteur de fumée Prix d'achat
Détecteur de fumée de base A partir de 10 €
Détecteur de fumée NF A partir de 10 €
Mini détecteur de fumée A partir de 15 €
Détecteur de fumée interconnecté A partir de 19 €
Détecteur de fumée avec appel vers smartphone A partir de 20 €
Détecteur de fumée optique A partir de 30 €
Détecteur de fumée pour les personnes malentendantes A partir de 50 €
Source : Maisonentravaux.fr

Où placer un détecteur de fumée

L'emplacement du détecteur de fumée peut être déterminant en cas d'incendie. Il ne doit se situer ni dans la salle de bain ni dans la cuisine, pour ne pas réagir à la vapeur d'eau. L'emplacement idéal est un palier ou un couloir desservant les chambres. Le détecteur doit être fixé au plafond, le plus loin possible des murs. Dans les maisons ou les appartements sur plusieurs niveaux, il est conseillé d'installer un détecteur de fumée par étage. En cas de copropriété, il est strictement interdit de poser des détecteurs dans les parties communes pour éviter que les occupants de l'immeuble sortent de leur logement pour se diriger vers les parties communes si émission de fumées il y a.

Comment installer un détecteur de fumée

Pour installer un détecteur de fumée au plafond, il suffit de marquer les points de fixation au crayon, puis de percer des trous dans le but d'y fixer des chevilles adaptées. Il est important de bien choisir les mèches de la perceuse en fonction du matériau du plafond. Il est également possible de trouver des systèmes de fixations sans trous à percer, notamment à l'aide de systèmes adhésifs. Le tout est de s'assurer que le dispositif est solidement fixé en hauteur.

Vérification du détecteur de fumée

La vérification d'une part de la présence d'un détecteur de fumée et d'autre part du bon fonctionnement de celui-ci doit être effectuée lors de la mise en location du bien immobilier, à l'occasion de l'état des lieux d'entrée dans le logement. Hors location meublée, il incombe au locataire d'entretenir le détecteur payé et/ou installé par son propriétaire. Concrètement, l'occupant de l'habitation doit remplacer les piles ou le détecteur s'il s'aperçoit que celui-ci ne fonctionne plus en cours de bail.

Détecteur de fumée et assurance

Qu'il en soit propriétaire ou simple locataire, l'occupant d'un logement doit souscrire une déclaration auprès de l"assureur avec lequel il a conclu un contrat d'assurance multirisques habitation qu'il est équipé d'un détecteur de fumée. Cela se fait par la remise d'une attestation sur l'honneur. Celle-ci doit comporter la mention "Je soussigné [Nom et Prénom de l'assuré], détenteur du contrat d'assurance [numéro du contrat] atteste avoir installé un détecteur de fumée normalisé conforme à la norme NF EN 14604". A noter qu'il n'existe pour l'heure aucune sanction prévue en cas de non-respect de l'obligation d'installer un détecteur de fumée dans un logement. L'assurance ne peut pas avancer ce motif pour se soustraire à son obligation d'indemniser les dommages en cas d'incendie.

Meilleur détecteur de fumée

Pour choisir le détecteur de fumée idéal en fonction de son logement, il existe des sites Internet qui effectuent des tests de détecteurs de fumée. Tous les paramètres sont passés au crible : nombre de décibels émis, sensibilité, fiabilité de l'appareil, norme NF ou CE... Le site Quechoisir.org a notamment réalisé un comparatif dont les résultats sont payants. A noter que ceux-ci datent de février 2015.

Construction

Annonces Google