Windows 10 Anniversary Update (Redstone) : tout ce qu'il faut savoir

En bêta, la prochaine version majeure de Windows 10 doit être lancée début août. Son nom officiel : Windows 10 Anniversary Update ou Windows 10 Anniversaire. Son nom de code : Redstone.

Après la diffusion d'une première mise à jour de Windows 10 en novembre 2015, Microsoft met actuellement la dernière main à la prochaine version majeure de son OS. Nom de code : Redstone. Elle a été officiellement baptisée Windows 10 Anniversary Update (ou Mise à jour Anniversaire de Windows 10) car son lancement doit intervenir cet été, tout juste un an après la sortie de Windows 10, plus précisément le 2 août. Elle sera gratuite pour les détenteurs de terminaux sous Windows 10. "Pour en profiter, les détenteurs de terminaux Windows 7 et 8.1 devront donc avoir migré vers Windows 10 avant le 29 juillet. Car passée cette date, la licence deviendra payante", rappelle Microsoft.

Des bêtas de cette édition Anniversaire ont commencé à être poussées par Microsoft début 2016. Les dernières d'entre elles donnent un bonne aperçu de ce que devrait être la version finale de cette Windows 10 Anniversary Update.

Cortana synchronisé sur les différents terminaux de l'utilisateur

Plusieurs nouveautés de cette Anniversary Update concernent Cortana. Leur point commun : améliorer l'habileté de l'assistant vocal personnel à s'intégrer et se synchroniser sur les différents terminaux de l'utilisateur (PC, tablette, smartphone...). Elles ciblent des besoins très concrets : géolocaliser son smartphone perdu depuis son PC, se voir notifier sur sa tablette que son téléphone a besoin d'être rechargé, ou encore transmettre sur son mobile les résultats d'une recherche cartographique réalisée sur ordinateur, en vue d'un déplacement. Dans un autre registre, l'assistant est désormais accessible sans avoir à déverrouiller le terminal.

Disponible en français, Cortana prend par ailleurs depuis peu en charge la traduction instantanée de texte (l'anglais, le français, l'allemand, l'italien et l'espagnol sont supportés).

Cortana va permettre de synchroniser sur son smartphone un résultat cartographique sur un trajet. Une fonctionnalité pratique pour les salariés nomades. © Capture JDN

Le centre de notifications devient personnalisable

Autre évolution : un enrichissement des possibilités du centre de notifications. Son interface de configuration permet de prioriser finement les flux d'alertes application par application. Trois niveaux de hiérarchisation sont proposés : normal, haut, ou prioritaire. Une évolution qui concerne d'ailleurs à la fois Windows 10 et Windows 10 Mobile (la déclinaison de l'OS pour smartphone). Le centre de notifications est aussi mieux intégré au reste de l'OS. Les alertes qu'il fait remonter apparaissent par exemple en surimpression des icônes d'apps ouvertes dans la barre de tâches. Elles peuvent être aussi plus riches graphiquement - et notamment intégrer des images (photos de compte Skype, pictogrammes d'article de presse...). Enfin, elles pourront être aussi bien provenir d'applications installées, que de sites web (via le navigateur Edge).

Côté mobilité, la mise à jour Anniversaire inaugure une synchronisation des notifications sur l'ensemble des terminaux de l'utilisateur (smartphone, tablette et PC). Notifications d'application, SMS, appels téléphoniques... Tous les types d'alerte sont concernés, leur suppression sur l'un des appareils étant répercutée sur les autres. C'est l'assistant Cortana qui se charge de gérer ces passerelles. 

Le centre de notifications permet de prioriser les alertes en fonction de l'application.  © Capture JDN

Linux et Docker s'immiscent dans Windows

Intéressant pour les administrateurs système et les développeurs et surtout très symbolique, un Bash Linux fait son apparition. Un interpréteur qui est donc taillé pour exécuter des lignes de commande Linux... sous Windows. Oui, vous avez bien lu. Pour réaliser ce tour de passe-passe, Microsoft a collaboré avec le distributeur Linux Canonical. Un sous-système Windows pour Linux (reposant sur Ubuntu) a ainsi été intégré au cœur de Windows 10. Reste que cette brique, encore à l'état expérimentale, pourrait permettre à l'OS d'aller beaucoup plus loin et exécuter d'autres composants Linux. Pour preuve : en partant d'une bêta de Windows 10 Anniversaire, des développeurs sont parvenus à faire tourner en natif sous Windows l'environnement graphique Unity d'Ubuntu (voir les captures d'écran de cette expérience sur GitHub).

Également à destination des développeurs, Microsoft introduit par ailleurs la possibilité d'embarquer des containers Docker dans des containers Hyper-V.

En utilisant le sous-système Linux intégré à Windows 10 Anniversaire, des développeurs sont parvenus à faire tourner en natif l'environnement graphique Unity d'Ubuntu dans Windows.   © Capture Guerra24 / GitHub

Une application Skype taillée pour Windows 10

Côté application, Microsoft en profite pour intégrer une toute nouvelle app Skype, optimisée pour Windows 10. Elle est taillée à la fois pour la déclinaison de l'OS pour PC et tablette, ainsi que son édition pour smartphone. A travers cette nouvelle application, l'objectif de Microsoft est d'améliorer la "continuité d'expérience" entre les différents terminaux Windows 10 en termes de communication audio et vidéo.

La nouvelle app Skype optimisée pour Windows 10. © Capture JDN

Windows Ink : écrire comme on le ferait sur papier

La version Anniversaire de Windows 10 introduit un petit outil de prise de note manuscrite, baptisé Windows Ink. Il vient se nicher à droite du bureau Windows aux côtés des gestionnaires Wifi et de notifications. "Windows Ink vous permet d'écrire avec un stylet sur votre écran tactile comme vous le feriez sur une feuille de papier, créer des petites notes, dessiner sur un tableau blanc ou encore annoter un document, une page web, une carte, ou une image. Vous pourrez ainsi partager vos idées de manière dématérialisée", explique-t-on chez Microsoft. Windows Ink s'intègre ainsi à l'app cartographique Maps, à Office et au navigateur Edge. Les éditeurs auront également la possibilité de l'incorporer à leur propre logiciel.

Windows Ink apparait à droite du bureau Windows, aux côtés des gestionnaires Wifi ou de notifications. © Capture JDN

Un menu Démarrer revu... avec plus de pub

Dans le menu Démarrer, les partenaires constructeur de Microsoft vont avoir la possibilité de faire apparaitre jusqu'à 10 tuiles pointant vers des applications, et non plus 5 comme cela est le cas jusqu'ici (avec deux menant vers des logiciels préinstallés sur la machine et trois vers le Windows Store). A l'inverse, Microsoft prévoit de réduire le nombre de tuiles statiques de 17 à 12. 

Au sein de la mise à jour Anniversaire, le menu Démarrer fait aussi l'objet de modifications plus profondes. La liste de "toutes les applications" apparait désormais directement (sans nécessiter de cliquer sur une icône) aux côtés des applications "les plus utilisées". Le gestionnaire d'alimentation, l'explorateur de fichiers, et les paramètres sont intégrés, eux, à gauche du menu, dans la barre de tâches initialement dédiée exclusivement à Cortana. Quant à la liste des apps récemment ajoutées, elle peut faire apparaître trois applications, et plus seulement une. Pratique, l'ajout de dossiers dans le menu est également paramétrable.

L'ergonomie du menu Démarrer de la version Anniversaire de Windows 10 a été revue.  © Capture JDN

Windows Hello pourra, aussi, sécuriser l'accès aux applications

Avec la future Anniversary Update, Microsoft entend par ailleurs donner la possibilité d'utiliser les fonctionnalités d'authentification biométrique de Windows Hello au sein de sites web ou d'applications. Côté sites web, l'utilisation du navigateur Edge sera nécessaire pour bénéficier de cette possibilité (Windows Hello gère à la fois la reconnaissance d'empreintes digitales, d'iris ou faciale, pour peu que le terminal utilisé soit équipé des capteurs biométriques correspondants).

Toujours en matière de sécurité, Microsoft livre aussi pour l'occasion une déclinaison de son antivirus Windows Defender spécialement taillée pour l'entreprise. Baptisée Windows Defender Advanced Threat Protection (WDATP), elle est conçue pour détecter les attaques potentielles sur les réseaux. Pour prévenir les vols et fuites d'informations confidentielles, l'Anniversary Update intègre également un nouvel outil de protection des données métier : Windows Information Protection (WIP).

Avec la future Anniversary Update, les fonctionnalités d'authentification biométrique de Windows Hello pourront être utilisées au sein du navigateur Edge. © Capture JDN

Des Windows Universal Apps pour tous les terminaux Windows

Un Windows unique pour tous les terminaux. Telle était la promesse initiale de Windows 10. Derrière cette ambition se cache la volonté de rendre portables d'un appareil Windows à l'autre les applications Windows de nouvelle génération, un peu comme si elles étaient universelles (d'où le nom qui leur a été donné : Universal Application Apps). Avec la Windows 10 Anniversary Update, Microsoft vient parachever cette vision. C'est en effet la première version majeure de Windows 10 qui sera déclinée aussi bien pour PC et tablettes, qu'objets connectés (via Windows 10 IoT), et smartphones (avec Windows 10 Mobile - qui est désormais disponible en version finale). La Windows 10 Anniversary Update étend par ailleurs la prise en charge des apps Windows universelles (UWP) à la console de jeux Xbox.

En cohérence avec cette stratégie d'unification, Microsoft a par ailleurs confirmé que la Windows 10 Anniversary Update sera dotée d'une boutique d'applications Windows unique pour toutes les déclinaisons de l'OS (c'est l'Unified ou Universal Windows Store).

Légende par défaut © Capture JDN

Un OS qui se veut encore plus orienté vers le cloud

Microsoft intègre le client de virtualisation App-V à Windows 10 (seules les éditions Enterprise et Education sont concernées). L'objectif de l'éditeur est, ici, de faciliter le déploiement et la mise à disposition sur Windows 10 d'applications streamées depuis un serveur distant. App-V sera associé dans ce but à l'UEV (User Environment Virtualization).

Des passerelles vers les apps iOS

Windows Redstone introduit des passerelles pour d'autres OS visant à rendre le Windows Store encore plus universel. L'objectif est d'aboutir à une boutique qui, aux côtés des apps modernes de Windows 10, puisse regrouper d'autres types d'application : des apps iOS (projet de portage Islandwood), web (projet Westminster) ou desktop (projet Centennial). Pour parvenir à cette vision, Microsoft va livrer aux éditeurs des outils pour convertir leurs développements sous forme d'apps Windows 10 modernes. Initialement évoquées comme cible de cette démarche, les apps Android ont finalement été écartées (lire l'article : Microsoft abandonne l'idée de porter les apps Android sur Windows 10).

L'arrivée des extensions dans Edge

Autre élément au programme de la version Anniversaire de Windows 10 : la prise en charge des extensions par le navigateur Edge. Un site a été mis en ligne pour présenter les premières extensions Edge. L'une d'entre elles est conçue pour optimiser la version en ligne d'Office 365 (Office Online) pour le navigateur de Microsoft. Elle est d'ailleurs baptisée Office Online. On relève également des extensions Edge proposées par d'autres acteurs (notamment Evernote, Reddit,  Pinterest, AdBlock et LastPass - pour la gestion des mots de passe). A termes, les extensions Edge seront disponibles au travers du Windows Store.

En vue de faciliter le travail des éditeurs, Microsoft a par ailleurs déjà précisé que les extensions développées pour Firefox et Chrome pourraient être portées sous Edge moyennant quelques petites modifications.

Un site a été mise en ligne par Microsoft pour présenter les premières extensions Edge.  © Capture JDN

La gestion des bureaux virtuels améliorée

Anniversaire de Windows 10 fera apparaitre des améliorations plus cosmétiques - notamment en termes de personnalisation du thème graphique ou encore autour de la gestion Continuum (l'adaptateur Miracast n'est plus nécessaire pour transformer un smartphone en PC par exemple). La gestion de bureaux virtuels est aussi optimisée, avec désormais la possibilité "d'épingler" une application ouverte pour qu'elle apparaisse sur l'ensemble des desktops créés.

Si plusieurs bureaux virtuels ont été créés, il est possible "d'épingler" une application ouverte pour qu'elle apparaisse sur chacun d'eux. © Capture JDN

Le paiement sans contact arrive dans Windows 10 Mobile

A l'occasion de la sortie de la version Anniversaire de Windows 10, l'introduction du paiement sans contact (NFC) sera au menu de Windows 10 Mobile. Une possibilité qui doit permettre d'effectuer des règlements en magasin, via un téléphone Windows 10. Cette nouveauté est intégrée via Wallet, le porte-monnaie électronique de Microsoft. Elle sera limitée dans un premier temps aux Etats-Unis, et disponible au sein de points de vente qui auront mis en place des systèmes de paiement compatibles (lire le post officiel de cette annonce).

Le paiement sans contact via Windows 10 Mobile sera disponible dans un premier temps aux Etats-Unis au sein des points de vente équipés d'une solution compatible.  © Microsoft

D'autres évolutions encore à venir

Mais d'autres améliorations (encore non-officielles) pourraient être, aussi, au menu de Redstone. C'est en tout cas ce qu'attestent certaines sources considérées comme crédibles. Ces évolutions pourraient cependant, au moins pour certaines d'entre elles, faire leur apparition avec Redstone 2, c'est-à-dire la mise à jour majeure de Windows 10 qui suivra l'Anniversary Update. Une mouture qui ne devrait pas être lancée avant début 2017.

  • L'amélioration du mode Continuum ne concernerait pas seulement Cortana. A l'instar de ce que propose Apple avec iOS et Mac, le but de Microsoft serait ici d'instaurer une continuité d'expérience globale entre les différentes déclinaisons de Windows (desktop / tablette et mobile). Il s'agirait par exemple de pouvoir reprendre l'écriture d'un mail commencé sur smartphone (Windows Mobile) sur son desktop ou sa tablette (Windows), ou encore synchroniser les sessions de navigation web entre ces univers. La possibilité d'utiliser son téléphone Windows Mobile depuis une tablette Windows est également citée.
  • Une intégration plus fine de Cortana aux applications, et à Office 365 en particulier, est aussi évoquée par les mêmes sources. Objectif : pouvoir répondre à des questions de manière plus personnalisée et contextuelle.
  • Dans le cadre de sa politique multiterminaux, Microsoft plancherait sur une adaptation de son OS aux architectures de processeur ARM. Pour l'heure, Windows 10 n'est optimisé que pour les architectures x86. L'information est évoquée explicitement dans une offre d'emploi publiée sur le site de Microsoft (pour un poste de Senior Program Manager). Parmi les responsabilités liées au poste proposé, elle évoque notamment "la conception d'un plan pour aligner ARM en 64bit sur Redstone".
  • Redstone devrait, enfin, permettre une meilleure gestion de l'interface graphique en fonction de la taille d'écran du terminal - qu'il soit un smartphone, une tablette, un PC ou un grand téléviseur tactile. Pour l'heure, les apps modernes de Windows 10 (basées sur l'Universal Windows Platform) peuvent s'ajuster d'un rapport de 100% à 450%, tout comme les principaux composants graphiques de l'OS (barre de tâches, explorateur de fichiers...). Reste encore certains éléments à améliorer : l'adaptation des icônes du bureau ou encore du menu des applications les plus souvent utilisées par exemple. Ces optimisations devraient être au menu de Redstone. De même, l'auto dimensionnement de l'interface graphique des anciennes applications type Win32 (actuellement inexistant) devrait également être introduit.

Pour finir, force est de se demander si ce Windows 10.1 Redstone ne pourrait pas sortir en même temps que la prochaine édition de Windows pour serveur, alias Windows Server 2016 (actuellement en bêta), et dont le lancement en version finale est attendu, aussi, pour cet été.

Microsoft / Windows Server