BlaBlaCar n'a pas choisi Docker, mais CoreOS

BlaBlaCar dispose de six datacenters, à Singapour, Miami, Londres et Paris. La start-up fait aussi appel à des ressources de calcul et de stockage chez AWS. © BlaBlaCar

BlaBlaCar évolue vers une infrastructure de containers. "Cela va nous permettre de mieux gérer nos déploiements, que ce soit dans l'un de nos six datacenters, ou sur AWS que nous utilisons pour le stockage des photos des membres ou des traitements batch", nous expliquait Francis Nappez, directeur technique de la start-up, fin 2015.

Dans cette optique, BlaBlaCar a décidé de déployer Rocket : le fork de Docker développé par CoreOS. Embarquant chacun un service applicatif (une base de donnée, un serveur web...), les containers Docker vont non seulement permettre à BlaBlaCar de standardiser ses déploiements. Mais aussi d'allouer finement à chaque composant de son site le bon niveau de ressources informatiques