Le cloud d'OVH atteint plus de 100 000 instances en production

Nouveaux services cloud, intégration de FPGA, containers Docker... A l'occasion de son événement client, l'OVH Summit, ce 11 octobre, le géant français de l'hébergement a déroulé de nombreuses annonces.

Lors de son événement client qui se tenait ce 11 octobre aux Docks de Paris, OVH a annoncé l'ouverture de trois nouveaux centres de données (en Pologne, à Singapour et en Australie). "Nous prenons les premières commandes de clients sur ces infrastructures à partir de demain", a précisé Octave Klaba, fondateur, président et CTO d'OVH (lire aussi l'article : OVH dépasse le million de clients, et se déploie au niveau mondial). Ces chantiers s'inscrivent dans le cadre d'un plan d'investissement de 1,5 milliard d'euros sur cinq ans qui a pour but d'aboutir au déploiement de 12 nouveaux data centers en plus des 17 que possède l'hébergeur aujourd'hui.

En ligne de mire pour OVH : se doter d'une infrastructure d'hébergement mondiale, tout en renforçant ses capacités informatiques sur le Vieux continent. "Les clouds américains se déploient en Europe. Nous ne voulons surtout pas nous faire dépasser", confie Laurent Allard, CEO d'OVH. Lors de cet OVH Summit 2016, le groupe est naturellement revenu, aussi, sur sa levée de fonds de 250 millions d'euros, annoncée la semaine dernière.

Le nombre de VM sur le cloud d'OVH en hausse de 43% en 6 mois

Mais où en est l'offre de cloud d'OVH ? De 70 000 instances au premier trimestre 2016, elle accueille désormais plus de 100 000 instances en production. Quant aux serveurs dédiés, "ils demeurent une valeur sûre pour nos clients en vitesse de croisière", commente Octave Klaba.

Bientôt des serveurs combinant FPGA et GPU pour mieux s'adapter au machine learning

Le groupe a aussi profité de son événement pour lever le voile sur de nombreux nouveaux produits. Au programme : un service cloud de back-end d'apps mobiles (Mobile Hosting), la généralisation du SSL à toutes les offres OVH (hébergement et cloud), ou encore le déploiement de VMware VSphere 6 pour motoriser l''offre de cloud privée de l'hébergeur (avec à la clé des possibilités de Sofware Defined Datacenter améliorées).

Enfin, OVH a annoncé sa volonté de déployer dès l'année prochaine des serveurs embarquant des circuits logiques programmables FPGA.  "Nous combinerons FPGA et GPU pour mieux répondre aux problématiques de machine learning massif", indique Octave Klaba.  

Octave Klaba, fondateur et CTO d'OVH, a présenté la nouvelle offre Mobile Hosting lors de l'OVH Summit 2016. Conçue pour prendre en charge des backend d’app mobile, elle recouvre notamment des services de gestion de logs et de métriques en provenance des applications. © JDN / Antoine Crochet-Damais

3000 containers en production pour motoriser l'API d'OVH

Sur le sujet des containers, OVH poursuit également ses travaux. "C'est un sujet important pour nous", pointe Octave Klaba. Fin avril, le groupe livrait une toute nouvelle offre de Container as a Service en bêta (Managed Docker with Marathon). Depuis, elle a été prise en main par des clients de l'hébergeur, qui sont actuellement en train de la tester et l'éprouver.

En parallèle, "nous avons commencé à migrer une partie de notre legacy vers une infrastructure de containers Docker", révèle Octave Klaba. "Nous avons déjà mis en service quelque 3000 containers pour supporter les services de management auxquels l'API OVH donne accès. Bientôt, cette infrastructure comptera 10 000 containers en production." L'interface en question comprend un catalogue de près de 70 services permettant aux clients du groupe de gérer leur cloud ou leur hébergement OVH à tous les étages (serveur, réseau, services cloud, sécurité...). C'est une partie importante du cœur du réacteur informatique d'OVH.

A lire aussi : 

OVH