Windows Azure : 30% des instances créées depuis la France sous Linux

Windows Azure : 30% d'instances Linux Le chiffre surprend. Près d'un tiers des instances créées dans le cloud de Microsoft depuis la France supportent le système d'exploitation open source.

Sous l'impulsion d'un certain Satya Nadella, ex-directeur Cloud et Entreprise de Microsoft, devenu depuis janvier 2014 CEO du groupe, Windows Azure s'est orienté pratiquement dès son lancement vers un cloud multi-OS. Au-delà de Windows, ses instances prennent aussi en charge Linux depuis mi-2012. Azure peut ainsi opérer des machines virtuelles (VM) embarquant Ubuntu, CentOS, Suse Linux Enterprise Server ou OpenSuse.

Or, depuis quelques mois, il semble bien que le volume d'instances Linux hébergées sur le cloud de Microsoft soit tout bonnement en train d'exploser. Selon des sources au sein de l'éditeur que nous avons pu contacter, 30% des instances créées sur Windows Azure depuis la France opèrent un serveur Linux en février... et non Windows.

Nous dévoilons cette information alors que Netcraft vient de publier plusieurs indicateurs sur la croissance de Windows Azure ces derniers mois. Selon ce spécialiste de l'analyse technique, le nombre de serveurs matériels frontaux présents sur le cloud de Microsoft a progressé de 50% entre mai 2013 et février 2014, pour atteindre 27 000 machines fin février. Et globalement, ces serveurs sont 10% à tourner sous Linux au niveau mondial, et ce principalement sous Ubuntu (voir le graphique ci-dessous, et lire les résultats de l'étude sur le site de Netcraft).

Une intégration de Linux à l'état de l'art

Nous avions pu le constater lors de différents tests et démonstrations : Microsoft propose une qualité d'intégration de Linux à l'état de l'art. Ce travail de R&D a été pris en charge par la très stratégique division Open Tech. Dirigée par l'ingénieur français Jean Paoli, cette entité voulue par Satya Nadella est chargée de mettre en œuvre la politique open source de Microsoft (lire l'article : Jean Paoli, artisan de l'open source dans Windows). 

Une question reste néanmoins en suspens. Même si Windows Azure a été repositionné, toujours à l'initiative de Satya Nadella, comme un OS cloud (cf. l'interview que nous avons réalisée de lui en décembre), force est de se demander si le terme Windows ne devrait pas désormais être retiré de la marque... Windows Azure étant de fait plus seulement associé au système de Microsoft...

netcraft
Répartition des OS, Linux ou Windows, sur les serveurs frontaux du cloud de Microsoft, selon Netcraft. © Netcraft

Microsoft / Azure