"Je ne suis pas favorable à l'Open Source dans les projets de système d'information décisionnel"

Dans l'ombre de la consolidation du marché de la Business Intelligence, les projets se poursuivent sur le terrain. Le point sur les grandes tendances du marché avec le directeur général adjoint France du groupe.

Comment se porte Keyrus ?
Keyrus se porte très bien. merci. Le développement international répond à nos attentes avec la structuration de nos plates-formes neashore et offshore au Brésil et à l'Ile Maurice. Sur la France, notre organisation par marché nous permet aujourd'hui de prendre des projets de plus en plus importants.

Pour compléter, Keyrus connaît depuis son origine une croissance solide toujours bien supérieure à celle du marché des logiciels et services avec un chiffre d'affaires de 113,4 millions d'euros pour 2007. Concernant les résultats parus en avril dernier, ceux-ci ont été légèrement impactés par la transformation du Business Model de Keyrus entrepris depuis début 2007 pour faire face aux nouveaux besoins de nos clients et être parfaitement prêts pour les années à venir.

Quel type de service proposez-vous en offshore ?
Nous avons une plate-forme au Brésil qui permet de faire des projets d'alimentation de systèmes décisionnels en mode On Demand autour des principaux ETL/EAI du marché. Sur l'Ile Maurice, nous travaillons plus sur les dimensions de reporting de masse, là encore autour des principales offres BI du marché avec un focus particulier sur les migrations technologiques qui doivent répondre aux contraintes de réduction des coûts de nos clients.
Je suis DSI dans le secteur du transport. On a déployé SAP avec Cognos pour la partie BI. Doit-on migrer vers BO ?

0805 lionel grivel debise 014
"La consolidation va vraisemblable se poursuivre puisque nous sommes sur un marché arrivé à maturité" © Benchmark Group

Vous avez avec BW l'un des meilleurs data warehouse du marché puisque vous pouvez couvrir tous les domaines d'activité de votre société. Ce data warehouse peut être interrogé par les principaux outils de reporting du marché. A court terme, pas de décision hâtive donc. Mais à moyen terme, une solution full SAP (Net Weaver, BO, Crystal....) pourrait avoir également une certaine logique.
Le marché va-t il encore se consolider ?
Oui, c'est vraisemblable puisque nous sommes sur un marché arrivé à maturité. Cependant, comme le montre l'historique des ERP, on rencontre de nouveaux protagonistes avec des solutions innovantes (Appliance, Base vectorielle, Décisionnel temps réél...).

 Il reste encore beaucoup de petits éditeurs. Quels sont les plus intéressants selon vous ?
On peut en effet citer QlikTech qui prend en ce moment le marché à contre-pied en proposant une solution privilégiant l'utilisateur et la simplicité. Et Spotfire sur le marché du tableau de bord de pilotage sur le secteur de la pharma notamment s'avère être également un éditeur proposant une solution innovante en termes de pilotage et d'ergonomie.

Tous ces acteurs proposent des environnements propriétaires ? Si ils font faillites ou se font racheter on sait pas ce que les outils peuvent devenir. C'est un dilemme?

Comme énoncé précédemment autour de BW, la partie la plus importante des projets décisionnels (temps passé, argent investi et ROI) est l'entrepôt de données. Ceci signifie que même pour ces environnements propriétaires, avoir un entrepôt de données est conseillé. Par expérience, la phase de reporting d'un projet décisionnel est la phase visible de l'iceberg. Le risque maximum est donc d'avoir à refaire cette phase. Vous n'encourez donc un risque réel dans le cas encore rare de faillite puisque tout rachat implique la poursuite de la maintenance.

J'ai principalement de l'Oracle pour mes bases de données, et SAP en ERP, et je n'ai pas encore rationalisé mes solutions de reporting. Que vaut-il mieux choisir? BO ou Hyperion ?

Il est difficile de répondre à votre question comme vous le comprendrez sans étude préalable de votre environnement (SI, vos besoins utilisateurs se traduisant en fonctionnalités, le nombre d'utilisateurs finaux, les domaines métiers que vous souhaitez piloter...).

Que pensez-vous des solutions orientées End User (vers Excel ou Open Calc) comme Report One ou StarQuery ?

Ces outils répondent à un besoin du marché né justement - par rapport aux questions précédentes - de la consolidation des acteurs qui rendent les solutions des éditeurs traditionnels assez complexes dans leur mise en oeuvre et gourmandes en ressources informatiques. Ces éditeurs ont de ce fait trouvé un intérêt pour les utilisateurs qui ont pu reprendre la main sur la création de rapports, l'analyse... sans être obligé de passer par l'informatique. 

Attention cependant à ne pas revenir au premier écueil qui a vu naître la BI, à savoir un tableau par utilisateur, des données hétérogènes.... L'important est donc d'avoir une bonne vision de l'urbanisation de son SID (Master Data Management, data warehouse) qui pourra ensuite être exploitée par ces outils.

Finalement, la consolidation du marché, c'est bon ou mauvais pour les projets sur le terrain ?

D'une manière générale, c'est en effet une bonne chose pour la mise en place de standards (développement, MDM...). Pour les sociétés de service que nous sommes, c'est aussi une bonne chose puisque ceci permet à nos clients de reprendre leur organisation décisionnelle et de la maintenir au plus près des besoins économiques de l'entreprise.

J'ai un peu entendu parler des offres de BI Open Source. Qu'en pensez-vous ?

 A titre personnel, les solutions Open Source sont intéressantes dans des démarches de démocratisation des outils décisionnels (ETL, reporting ). Dans le cas d'un déploiement d'un SID en entreprise, je ne suis pas favorable pour des raisons de maintenance, de pérennité, de nombre d'experts sur le marché. Il n'y a pas aujourd'hui de communauté assez large de développeurs autour de ces offres pour garantir une solution pérenne à nos clients.

0805 lionel grivel debise 008
"L'offre BI de Microsoft propose aujourd'hui une alternative intéressante dans son intégration entre le reporting, le KM et la SOA" © Benchmark Group

Que pensez-vous de la solutions de BI de Microsoft ?

L'offre BI de Microsoft propose aujourd'hui une alternative intéressante dans son intégration entre le reporting, le KM (Sharepoint), le SOA (Biztalk). Leur roadmap laisse à penser qu'il faut compter et qu'il faudra compter de plus en plus sur cet éditeur dans ce domaine.

Quels sont les principaux projets que vous suivez en ce moment ? Des tendances se dessinent-elles en termes de besoins ?

Par rapport aux questions précédentes, Keyrus a de nombreux projets d'urbanisation de SID au sens large. Concernant les nouvelles tendances, nous pouvons mentionner des projets d'analyse temps réel, des projets de Web analytique (portant sur la performance de sites Web marchand), des projets dashboard ainsi que des projets dans la continuité des projets d'élaboration budgétaire et des projets prévisionnel d'activité.

Que pensez-vous du traitement en mémoire ? Est-ce que ça règle vraiment les problèmes de performance que l'on peut avoir sur les tableaux de bord ?

Oui en général quand il s'agit du traitement d'importants volumes de données. Je vous invite néanmoins à regarder des solutions d'Appliance comme Netezza lorsque vous avez des volumétries au dessus du tera octect de données.

Comment Keyrus arrive à jouer un rôle de conseil indépendant tout en revendant plusieurs millions d'euros de licence. N'avez vous pas légitimement intérêt à pousser les offres à fortes marges ?

Keyrus choisit depuis toujours ses partenaires parmi les acteurs de référence du marché de la BI avec un seul objectif en tête: répondre le plus précisément possible au besoin spécifique de chaque client au travers une offre de conseil globale et en particulier sur l'aide au choix d'outils.

Business intelligence