Indicateur pour le cloud public

comme pour les systèmes internes, les indicateurs technique ne suffisent pas
Comme pour les systèmes internes, les indicateurs technique ne suffisent pas pour piloter une application en mode cloud. ©  DavidArts - Fotolia.com

Sur le terrain des indicateurs informatiques, se pose la question des tableaux de bord à définir pour une application en mode SaaS, ou un instance cloud. Là encore, les indicateurs de niveau de service (SLA) ou de coût ne suffisent pas. "Il sera important de faire entrer des indicateurs de qualité dans la matrice, pour faire le lien avec les besoins métier de façon formalisée. Même si le SLA est bon, cela ne traduit pas l'absence de problème dans un processus métier", prévient-t-on chez ORSYP.

Le cloud offre aussi de l'agilité et plus de liberté, mais celles-ci ont un prix. Pour l'utiliser au mieux, il sera nécessaire d'anticiper les surcroîts d'activité, pour adapter finement les ressources applicatives et machines, et ainsi optimiser les coûts.