Les informaticiens de NYSE Euronext craignent pour leur avenir

Les syndicats pensent que la prochaine fusion avec la Deutsche Börse menace des emplois.

Des dizaines de salariés de NYSE Technologies, filiale informatique de NYSE Euronext, ont fait grève lundi matin à Paris. Les représentants syndicaux de la CGT et la CFDT ont expliqué vouloir protester contre les délocalisations et les réductions d'effectifs, sous-jacentes à la réorganisation de la société qui les emploie.

"Sur les 172 techniciens parisiens, 71 ont participé au mouvement de grève", a déclaré M. Rosenzweig, délégué syndical de la CGT qui calcule que le nombre de techniciens a baissé de 13% en 2010 pour atteindre aujourd'hui 172 personnes. Il a aussi par ailleurs dénoncé "une différence d'avantages sociaux entre les spécialistes informatiques et les autres salariés du groupe NYSE Euronext "

Le groupe américano-européen  NYSE Euronext, produit d'une fusion entre la bourse européenne Euronext et le New York Stock Exchange, doit prochainement fusionner avec la Deutsche Börse. Les syndicats et plusieurs analystes estiment que cela risque de diminuer l'influence de la place de Paris. Ses datacenters ont d'ores et déjà été transférés, en 2009, d'Aubervilliers, en Ile-de-France, à Basildon, au Royaume-Uni,

Grève / Syndicat