Plan social : des départs volontaires trop nombreux chez HP France

Le nombre de départs volontaires au sein des trois filiales françaises du constructeur est bien supérieur au quota de postes défini par les plans sociaux négociés en 2009.

Les procédures de plan social en cours au sein des trois filiales françaises de HP sont sur le point d'aboutir. A l'origine, le groupe prévoyait de supprimer 1050 postes dans le pays. A l'issue des négociations, le plan a été réduit, pour concerner 700 salariés.

Issu du rachat d'EDS, HP Enterprise Services France se retrouve avec un nombre de départs volontaires très supérieur aux 227 suppressions de postes définies par son plan social (un chiffre qui avait été fixé à l'origine à 580, mais qui a été revu au fil de la négociation). 384 collaborateurs ont ainsi demandé à quitter l'entreprise. L'entité de services a pour l'heure validé 218 dossiers. Les 9 salariés restants auraient pu bénéficier d'une mutation en interne.

Même tendance au sein de la filiale commerciale (HPF) où on compte plus de 240 volontaires (243), et 141 postes supprimés. Mais également chez HP Centre de Compétences (HPCC) où le plan de sauvegarde de l'emploi négocié porte sur 301 postes avec à la clé 323 salariés déclarés intéressés. Alors qu'un accord a été négocié chez HP Centre de Compétences portant sur le départ de l'ensemble des volontaires, des dossiers ont également été refusés chez HPF (130).

HP / Plan de sauvegarde de l'emploi