La nouvelle génération de cartes à puces sera active

Les cartes qui remplissent nos portefeuilles gagnent en intelligence. En devenant actives et autonomes, leurs technologies embarquées offrent de nouveaux usages.

Devrait-on craindre une saturation du marché de la carte à puce ?

 

C'est certain, tous les acteurs présents en amont de la chaîne de valeur ont vu leurs marges se réduire. En effet, pour les fabricants de microprocesseurs et semi-conducteurs, les prix de ventes ont été divisés par 4 en 10 ans puis ont diminué de 30% en 3 ans. Les grands fabricants de cartes sont en fin de concentration et sont confrontés à une globalisation croissante de l'industrie.

Pour les acteurs de la carte à puces, l'objectif est aujourd'hui d'anticiper les spécifications techniques à venir et d'augmenter la valeur de leurs produits. Selon l'étude réalisée pour le compte de le PIPAME par Deloitte Nodal Consultants, les nouveaux relais de croissance sont basés sur une double composante innovatrice : la sécurité, et le multi applicatif.

Ce virage stratégique semble s'amorcer avec l'apparition de nouvelles technologies telles que la NFC, RFID,... changeant l'écosystème en profondeur.

 

Aujourd'hui les cartes actives, capables d'embarquer leur propre source d'énergie, représentent 1/1000e de la production mondiale. Une croissance annuelle de 5 à 10% est attendue sur cette typologie de cartes, dans les cinq années à venir.

 

Pourquoi de nouvelles cartes à puces quand il y a le smartphone ?

 

Le développement de cartes multi-applicatives autonomes relève plusieurs défis, tels que la gestion de l'énergie, le rechargement, le développement d'applications variées.

 

Les avancées technologiques dans le domaine de la carte à puce, lui garantissent encore de beaux jours. Il ne s'agit pas de concurrencer le smartphone, mais de coller à sa réactivité.

 

Actuellement, les cartes à puce classiques sont dotées d'une intelligence passive : tant qu'elles ne sont pas insérées dans un lecteur qui leur fournit l'énergie pour échanger leurs informations, elles restent inexploitables. Pour rendre opérable à tout moment les services associés à la carte, plusieurs fabricants offrent désormais des piles de 200 à 300 microns, pour une consommation de 10 à 25maph.

 

Ensuite, les applicatifs proposés par ces cartes (comme la lumière, le son ou l'affichage) sont aujourd'hui rendu possibles grâce à la gestion des 3 volts disponibles. Ces applicatifs permettent le scintillement des bougies d'un gâteau sur une carte cadeau ou d'activer l'hymne  "joyeux anniversaire"... Cela en tenant compte de deux critères déterminants : le nombre d'utilisations et la durée de vie ; à présent, l'affichage de votre solde carte peut être effectué plus de 20 000 fois sur une période de 3 ans !

 

Recharger une batterie à 95 % de sa capacité devient réalisable, et cela en dix minutes, grâce à la proximité d'un champ de radiofréquences fourni par un téléphone portable par exemple, c'est très utile quand les 3 volts et la consommation de 25maph ne suffisent plus et que vous souhaitiez obtenir un nombre d'utilisations suffisant sur une période donnée.

 

Les applicatifs ne sont donc aujourd'hui plus limités et, au même titre qu'un smartphone, la carte peut tout embarquer.

 

Quelles perspectives réelles d'exploitation ?

 

La carte à puce active concerne une grande variété de marchés.

D'abord, celui du renouvellement des cartes  traditionnelles. La dynamique est forte, puisque le parc est estimé à plusieurs  milliards d'unités et que certaines problématiques comme la sécurité obligent notamment les banques à proposer à leurs clients des solutions d'authentification fortes (au moyen de carte à écran ou acoustique, par exemple) ; mais aussi, par le besoin croissant de rendre opérante la convergence entre les mondes réel et logique sur un même support carte.

Par ailleurs, des cartes cadeaux font leur apparition (pour illuminer un sapin de Noël ou jouer l'hymne d'un club de football) offrant à l'émetteur une nouvelle stratégie marketing d'acquisition client.

Enfin, cette nouvelle technologie permet à de multiples acteurs qui ne sont pas familiers du monde de la carte de proposer ces nouveaux produits dans leur gamme usuelle et ce, grâce à l'autonomie du support ; l'interaction avec la carte offrant au détenteur la portabilité extrême : attrayante, sûre, simple et efficace.

Autour du même sujet