L’interopérabilité de la messagerie : le futur du mail ?

A peine l'email banalisé que certains acteurs annoncent son remplacement. La folie des réseaux sociaux va conduire à l'échafaud notre bon vieux email ?


Incontestablement, l’usage de la messagerie électronique se positionne comme le principal canal de communication écrite au sein des entreprises. En effet, chaque année le canal mail vient grignoter des parts de marché au regard des canaux traditionnels comme le fameux courrier papier ou le fax. Et voilà qu'à peine ce moyen de communication banalisé avec notamment l'essor de l'Internet mobile certains acteurs annoncent son remplacement par les réseaux sociaux.

Au-delà de l'effet d'annonce de Monsieur Thierry Breton, pésident d'Atos et par ailleurs principal fournisseur de messagerie email en France (doit-on en déduire que les assauts de Microsoft et Google font de l'ombre ?), il est amusant de noter que ceux qui estiment que le développement des médias numériques ne va pas tuer l'édition pensent que la folie des réseaux sociaux va conduire à l'échafaud notre bon vieux email.


La réalité est que nous sommes de plus en plus dans un monde ouvert et que plusieurs environnements doivent cohabiter avec plus ou moins de cohérence. Pour preuve la messagerie unifiée telle qu'elle était proposée par les grands acteurs hégémoniques n'a pas réussi à s'imposer. Citons ainsi l'exemple de Google Wave dont le succès n'a pas fait de "vague".

Il semble donc plus que jamais nécessaire d'entrer de plain-pied dans le monde de la messagerie hybride et de définir un schéma de fonctionnement industriel, permettant de combiner plusieurs technologies et de garantir une certaine homogénéisation. L'évolution du marché de la messagerie s'explique à la fois pour des raisons organisationnelles et pour des raisons financières.
 
Ansi, à titre d'exemple, déployer la solution Exchange coûte particulièrement cher et n'est pas toujours nécessaire en fonction des attentes de certains types d'utilisateur dans l'entreprise. Il est vrai que l'implémentation d'une messagerie peut impliquer des coûts importants selon la solution privilégiée et les capacités attendues. Or, on le sait, l'ensemble des collaborateurs d'une entreprise ne nécessitent pas tous les mêmes besoins en termesde fonctionnalités (espace de stockage, accès mobile, synchronisation, partage d'agendas et de contacts,...).

Dans ce cas, il est donc nécessaire de s'appuyer sur deux ou trois types de messagerie ou technologies complémentaires. Reste le problème de la gestion et de l'évolution de ces environnements. C'est précisément dans ce contexte qu'une approche de messagerie hybride est préconisée comme une première étape. Le développement des technologies de messagerie hybride bénéficie également des apports du Cloud Computing qui ont largement contribué à accélérer cette mouvance de fond.

Gérer plusieurs environnements de messagerie dans un contexte professionnel n'est donc plus de la science-fiction mais bel et bien une réalité concrète pour de nombreux acteurs privés et publics. Associant sur une même plateforme des comptes Exchange et d'autres solutions de messagerie alternatives, le système hybride permet, par exemple, la création de comptes POP/IMAP et de comptes Microsoft Exchange sur le même nom de domaine.

Les avantages d'un tel dispositif sont ainsi particulièrement nombreux et pragmatiques à bien des égards . A noter bien entendu que ce processus est totalement transparent pour l'utilisateur final qui accède à sa solution de messagerie, son agenda et ses contacts depuis son interface habituelle. Un tel élément garantit le succès d'une mise en oeuvre en douceur et n'impacte en aucune manière les performances de l'entreprise (pas de formation, aucun temps d'apprentissage, etc.).

Dans un second temps nous pourrons assister à une interconnexion de plusieurs technologies (RSE, IM,...) qui s'appuieront sur un socle d'identification unique : votre adresse email . Car cette dernière a un avantage considérable par rapport aux autres outils, elle fonctionne nativement en mode asynchrone et vous permet donc de partir en vacances, dormir, vous amuser sans être connecté 24h/24.

La messagerie électronique, au même titre que les outils du poste de travail, vit donc une réelle révolution, portée par le développement de projets toujours plus complexes. A n'en pas douter, les entreprises et administrations vont devoir gérer des parcs toujours plus éclatés et disparates. En ce sens, le recours à des solutions permettant d'unifier des processus de travail stratégiques va s'imposer comme une réalité pour les DSI et administrateurs de parc. Les technologies hybrides permettant de répondre à ce besoin vont donc connaître une forte croissance. La messagerie a d'ores et déjà commencé sa mutation et devrait servir de moteur sur le marché.

Autour du même sujet